2 min de lecture Transports

Coronavirus aux États-Unis : 37 millions d'Américains sur la route pour le Memorial Day

Le week-end du Memorial Day est le premier week-end prolongé depuis la levée des restrictions aux États-Unis.

Un air d'Amérique Un Air d'Amérique Lionel Gendron iTunes RSS
>
Coronavirus aux États-Unis : 37 millions d'Américains sur la route pour le Memorial Day Crédit Image : Jonathan NACKSTRAND / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Carrie Nooten édité par Jérémy Billault

Au fur et à mesure des avancées de la vaccination, les États-Unis se sont rouverts. Demain, ce sera le coup d’envoi du Memorial Day, le premier week-end prolongé de cette nouvelle ère. Et les Américains comptent en profiter - on prédit un bond de 60% pour les déplacements dans le pays.

On prédit 37 millions de personnes sur les routes ou dans les airs, soit plus de 10% des habitants, il faut s’attendre à des files d’attentes interminables et des heures coincés dans les bouchons. Et ce malgré des billets 70% plus chers et l’essence qui a rarement coûté plus cher que maintenant.

Bref, les Américains qui étaient sur la retenue se sentent libérés par les dernières indications des autorités sanitaires. Les destinations préférées sont les plages, Orlando en Floride, Myrtle Beach en Caroline du Sudbetc, alors qu'une vague de chaud s’est abattue sur la côte est depuis plusieurs jours.

Agressions en série dans les transports

Un premier week-end de vacances "normal", à ceci près que, dans les avions, la situation est loin d’être normale pour le personnel navigant : depuis janvier, 2.500 plaintes ont été déposées contre des passagers qui se comportaient mal en vol.

À lire aussi
coronavirus
États-Unis : la vaccination des enfants en baisse à cause de la pandémie

Dans 3/4 des cas, un passager refuse de porter son masque correctement, alors que c’est, depuis l’arrivée de l’administration Biden à la Maison-Blanche, obligatoire dans les lieux publics, tant que les enfants ne seront pas vaccinés. On a vu sur Twitter des scènes terrifiantes de passagers qui s’empoignent par les cheveux, certains se mettre à plusieurs contre un, d’autres qui sont débarqués par les policiers de l’aéroport.

Dimanche dernier, une hôtesse de l’air de la compagnie Southwest s’est fait agresser par un passager et a perdu deux dents, les actes de violences et les mauvais comportements ont doublé en un mois. Il en va de même pour les agents de sécurité, qui vérifient pièce d’identité et contenu des bagages, 60 d’entre eux ont été attaqués cette année.

Jusqu'à 12.000 euros d'amende

Encore une fois, souvent parce qu’ils demandaient aux passagers de replacer leur masque correctement sur le visage. Le chef de l’association fédérale de l’aviation a été très clair : ils n’auront aucune tolérance pour ces actes violents ou ces mauvaises conduites. Même son de cloche de la part d’Alejandro Mayorhas, le secrétaire à la Sécurité intérieure, qui a tout simplement justifié qu’il était hors de question de mettre en péril les efforts effectués par les Américains ces derniers mois.

Les attaques de personnel navigant, ce sont des amendes allant de 8.500 à 12.000 euros tout de même… et ça peut aller jusqu’à trois fois plus cher. Et surtout, les délits commis en avion tombent sous le coup de l’enquête fédérale : ce n’est plus le shérif du coin qui s’occupe de votre cas, mais le FBI directement. 

L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Transports Avions États-Unis
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants