1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Coronavirus au Royaume-Uni : comment se déroule la vaccination ?
1 min de lecture

Coronavirus au Royaume-Uni : comment se déroule la vaccination ?

ÉCLAIRAGE - Au Royaume-Uni, la vaccination a commencé le 8 décembre dernier. 350.000 personnes en ont bénéficié. Comment cela se passe?

Une infirmière administre le vaccin Pfizer-BioNTech à un patient de 87 ans, à Londres, le 8 décembre 2020
Une infirmière administre le vaccin Pfizer-BioNTech à un patient de 87 ans, à Londres, le 8 décembre 2020
Crédit : Jack Hill / POOL / AFP
Coronavirus au Royaume-Uni : comment se déroule la vaccination ?
01:41
Marie Billon

C'est ce lundi 21 décembre que l'Agence européenne du médicament doit donner son feu vert pour le vaccin Pfizer-BioNTech. Réunion avancée d'une semaine. Ensuite, en France, le Comité technique des vaccinations et la Haute Autorité de santé déclineront les modalités pour la campagne de vaccination. Les premières personnes âgées devraient se faire vacciner en tout début de semaine prochaine dans quelques EPHAD. 

Au Royaume-Uni, la vaccination a commencé le 8 décembre dernier. 350.000 personnes en ont bénéficié. Les vaccinations ont d'abord débuté dans environ 70 hôpitaux. Elles sont maintenant faites dans un peu plus de 200 autres centres de vaccination gérées par les généralistes locaux.  

Vacciner dans des maisons de retraite devrait aussi être possible d'ici peu en Angleterre, selon Becky Bird, du centre de réflexion Kingston : "On ne peut pas installer partout les réfrigérateurs spéciaux qui conservent le vaccin après que les doses ont été sorties du congélateur". 

Des soucis informatiques

"Un moniteur dit aux médecins combien de temps il leur reste pour faire les vaccinations avec chaque lot reçu. Chacun contient 975 doses à utiliser en trois jours et demi à quatre jours, parce qu'il ne faut pas en gâcher aucune", ajoute-t-elle.

À lire aussi

Mais les soucis avec le logiciel renseignant qui a reçu le vaccin ralentissent le processus. Il subirait des "plantages" fréquents et ne partage pas les informations rapidement. Sachant que toute personne éligible aujourd'hui doit être contactée, et invitée à venir recevoir le vaccin, c'est un registre indispensable.  

Certains cabinets de généralistes ont décidé de ne pas participer à la campagne à cause des difficultés que l'organisation représente. Sans compter le fait que ce vaccin doit être préparé et mélangé sur place par des pharmaciens qualifiés. Les autorités médicales britanniques avouent que le démarrage a été lent, mais le nombre de centres de vaccination continuent à augmenter chaque semaine. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/