1 min de lecture Vétérinaire

Coronavirus au Chili : deux vétérinaires accusés d'avoir administré des vaccins pour chiens

Au moins 75 personnes, dont des personnels de santé et des mineurs, aurait reçu une dose du vaccin contre le coronavirus canin.

Une personne se fait vacciner contre la Covid-19 (illustration)
Une personne se fait vacciner contre la Covid-19 (illustration) Crédit : KAREN DUCEY / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP
Florine Boukhelifa et AFP

Le coronavirus canin n'est pas le même que le virus SRAS-CoV-2, responsable de la pandémie mondiale. Une enquête a été ouverte par la justice contre deux vétérinaires chiliens qui auraient administré des vaccins contre le coronavirus canin dans les mois qui ont précédé l'arrivée des vaccins développés pour l'homme, ont indiqué mardi 20 avril des responsables de la santé.

Des responsables sanitaires en visite en septembre dans une clinique vétérinaire de la ville ont eu des premiers soupçons en voyant les employés travailler sans masque. Interrogés, ceux-ci ont affirmé avoir été vaccinés par un vétérinaire local. Les premiers vaccins contre le coronavirus ne sont arrivés au Chili que quelques mois plus tard, en décembre. L'enquête a démontré qu'un autre vétérinaire de la ville avait administré le vaccin canin à d'autres personnes.

"C'est très dangereux", a déclaré la secrétaire à la santé de la région d'Antofagaste, Rossana Diaz, à la chaîne de télévision 24horas. "Il y a des études qui disent que les effets chez l'homme peuvent être locaux, comme une irritation... ou systémiques", a-t-elle ajouté.

Ces deux affaires ont été révélées cette semaine lorsque des responsables de la santé ont signalé à la justice que les vétérinaires n'avaient pas payé les amendes qui leur avaient été infligées. L'autorité de santé publique a déclaré qu'au moins 75 personnes, dont des personnels de santé et des mineurs, avaient reçu les vaccins pour chiens.

Près de la moitié des Chiliens vaccinés

À lire aussi
coronavirus
Coronavirus : la levée des brevet "a le gros défaut des idées trop simples", selon Lenglet

Jusqu'à présent, le Chili a administré au moins une dose d'un vaccin contre coronavirus à 7,7 millions de personnes, sur une population cible de 15,2 millions. Le pays a enregistré 1,13 million d'infections et plus de 25 000 décès.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vétérinaire Santé Vaccin
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants