3 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : une secte chrétienne au cœur de l'épidémie en Corée du Sud

Les rites de l'Eglise Shincheonji, une secte chrétienne controversée, seraient en partie responsables de la propagation rapide du Covid-19 dans la péninsule.

Le 19 février 2020, à Daegu, en Corée du Sud, devant le siège de la secte Shincheonji
Le 19 février 2020, à Daegu, en Corée du Sud, devant le siège de la secte Shincheonji Crédit : Handout / Daegu Metropolitan City Namgu / AFP
Thomas Pierre
Thomas Pierre Journaliste

La Corée du Sud est l'un des principaux foyers du coronavirus. Avec 13 morts, et près de 1.600 cas de contaminations recensés, le bilan devrait encore grimper dans les prochains jours. Les autorités ont en effet commencé à vérifier la santé de plus de 210.000 membres de l'Eglise Shincheonji ("nouveau monde"), qui serait liée à plus de la moitié des cas. 

Cette secte chrétienne, très répandue dans le pays, s'est avérée être au cœur de la propagation du virus dans la péninsule. L'épidémie s'est propagée comme une traînée de poudre dans ses rangs depuis que l'une de ses fidèles a été identifiée comme le patient 31.

Cette femme de 61 ans a commencé à souffrir de fièvre le 10 février et a assisté à au moins quatre célébrations de Shincheonji à Daegu, où se trouve le siège de l'organisation, avant d'être diagnostiquée comme porteuse du virus. Environ 80% des cas sud-coréens de coronavirus se trouvent à Daegu. 

Interdiction de porter un masque

Lors des rites, les membres de Shincheonji ont interdiction de porter quoi que ce soit sur le visage, y compris des lunettes ou le moindre bijou. "(Les adeptes) ont récemment été contraints de ne pas porter de masques(...). Ils ont dit, non, il est irrespectueux envers Dieu d'avoir des masques", raconte un ancien fidèle à CNN.

À lire aussi
Olivier Mazerolle dans les studios de RTL maladie
Guéri du coronavirus, Olivier Mazerolle témoigne sur RTL : "Ça va très bien"

Lors des célébrations, les membres s'assoient à même le sol, très proches les uns des autres, pour des prières collectives qui constituent selon les experts un terreau idéal à la propagation des maladies virales, ce que vient de confirmer le pic de l'épidémie dans le pays. 
Sous la pression populaire, le fondateur de l'Eglise a indiqué que son organisation fournirait aux autorités une liste de ses 212.000 membres afin de les tester pour vérifier s'ils ne sont pas contaminés. Ce culte est un des multiples groupes sectaires et religieux qui jouissent d'une influence immense dans la péninsule, où ils génèrent régulièrement la controverse.

L'Eglise Shincheonji, une secte controversée

Shincheonji fut fondée en 1984 par Lee Man-hee, aujourd'hui âgé de 88 ans. Ce mouvement religieux avance que cet homme a endossé les habits de Jésus Christ et emmènera au paradis 144.000 personnes le jour du Jugement dernier. Son site internet présente cette Eglise comme "la nation de Dieu, lancée par Lui pour créer sur la terre ce qui est au Ciel" et qu'elle réalisera la volonté de Jésus "en sacrifiant nos corps comme des bougies". 

Le nombre de fidèles du culte est cependant largement supérieur aux 144.000 places promises. Et les détracteurs de Shincheonji affirment que les fidèles doivent sans cesse prouver leur loyauté afin d'obtenir des indulgences et gagner leur salut, au prix de sacrifices dans leur vie quotidienne et de disputes avec leur famille, ainsi que d'efforts pour enrôler de nouvelles recrues.

Le culte a une emprise telle qu'il a été capable de mobiliser des milliers de fidèles pour des spectacles gigantesques à la nord-coréenne, comme en 2012 dans le stade olympique de Séoul, qui avait accueilli les Jeux de 1988.

Droit de réponse de l'Église Shincheonji

Nous vous exprimons notre profond regret que de nombreux fidèles de Shincheonji Eglise de Jésus et citoyens de notre pays soient infectés par le ‘Covid-19’ et que cela vous ait créé beaucoup d’inquiétude. Shincheonji Eglise de Jésus coopère actuellement avec les autorités sanitaires en utilisant tous les moyens possibles pour empêcher la propagation du ‘Covid-19’. 

Actuellement, Shincheonji Eglise de Jésus fait tout son possible pour contenir la propagation du Covid-19, et coopère activement avec le gouvernement et les autorités sanitaires. Depuis début janvier, le siège de Shincheonji Eglise de Jésus a demandé 4 fois aux 74 églises à travers le pays, par le biais de communiqués officiels, que ceux qui ont visité la Chine, ceux qui ont pris contact avec les visiteurs de Chine et ceux qui ont des symptômes du rhume s’abstiennent de fréquenter les églises, et depuis le 18 février toutes les réunions sont interdites.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Corée du Sud
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants