1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Corée du Nord : "un projectile non-identifié" lancé dans la mer
1 min de lecture

Corée du Nord : "un projectile non-identifié" lancé dans la mer

Tôt ce jeudi 25 mars, la Corée du Nord a lancé un "projectile non identifié" dans la mer du Japon, a indiqué l'armée sud-coréenne.

Photo de Kim Jong Un, le dirigeant nord-coréen, le 7 mars 2021.
Photo de Kim Jong Un, le dirigeant nord-coréen, le 7 mars 2021.
Crédit : STR / KCNA VIA KNS / AFP
Marie Gingault & AFP

Ce jeudi matin, la Corée du Nord a lancé "un projectile non identifié" dans la mer, a annoncé  l'armée sud-coréenne dans un communiqué. L'état-major inter-armes de l'armée sud-coréenne a précisé que ce "projectile non identifié" avait été tiré par la Corée du Nord dans la mer du Japon, également connue sous l'appellation "mer de l'Est" en Corée. Pour l'heure, aucune précision sur la nature du projectile n'a été fournie. 

Dimanche 21, la Corée du Nord avait lancé deux missiles, peu de temps après la visite du secrétaire d'État américain Antony Blinken et du secrétaire à la Défense Lloyd Austin, à Séoul. Il s'agissait du premier lancement de missiles nord-coréens depuis l'arrivée du président Joe Biden à la Maison Blanche. 

Suite à cela, des responsables américains avaient précisé qu'il s'agissait de deux missiles de courte portée, non balistiques. Ces derniers avaient minimisé l'importance de ces tirs en expliquant que ces engins étaient classés "dans la catégorie des activités militaires normales du Nord".

Pyongyang a testé des missiles capables d'atteindre l'ensemble des États-Unis

Ces tirs "ne sont pas sanctionnés par les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU contre le programme de missiles balistiques" de Pyongyang, avait précisé un responsable américain, qui a souhaité rester anonyme.

À lire aussi

En effet, les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU interdisent à la Corée du Nord de développer des missiles balistiques. Toutefois, Pyongyang, sous la direction de Kim Jong Un, a rapidement développé ses capacités dans ce domaine et a testé des missiles capables d'atteindre l'ensemble du territoire continental des États-Unis.

La visite d'Antony Blinken et Lloyd Austin portait justement autour de questions de sécurité liées notamment au potentiel de la Corée du Nord en matière d'armement nucléaire et de missiles à longue portée.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/