2 min de lecture Diplomatie

Corée du Nord et Corée du Sud promettent un traité de paix avant la fin de l'année

Les deux dirigeants coréens se sont rencontrés vendredi 27 avril à Panmunjom pour un sommet exceptionnel pendant lequel les deux pays ennemis ont annoncé vouloir instaurer une paix durable.

Les dirigeants nord et sud coréens, Kim Jong Un et Moon Jae-in, pour un sommet exceptionnel à Panmunjom, le 27 avril 2018 Crédits : KOREAN BROADCASTING SYSTEM / AFP | Date : 27/04/2018
Le chef d'État nord-coréen Kim Jong Un (à gauche) et le président sud-coréen Moon Jae-in (à droite) se serrent la main au-dessus de la ligne de démarcation qui sépare leurs deux pays, le 27 avril 2018, à Panmunjom Crédits : Korea Summit Press Pool / AFP | Date : 27/04/2018
Moon Jae-in et Kim Jong Un se serrent la main le 27 avril 2018 Crédits : KOREAN BROADCASTING SYSTEM / AFP | Date : 27/04/2018
Les deux dirigeants coréens discutent en tête-à-tête pendant le sommet historique du 27 avril 2018 Crédits : Korea Summit Press Pool / AFP | Date : 27/04/2018
Kim Jong Un et Moon Jae-in en train de planter des arbres comme signe de réconciliation Crédits : Korea Summit Press Pool / AFP | Date : 27/04/2018
Ils affichent une complicité hilare devant les photographes Crédits : Korea Summit Press Pool / AFP | Date : 27/04/2018
Les deux dirigeants entourés d'officiels sur le tapis rouge au début de la rencontre Crédits : Korea Summit Press Pool / AFP | Date : 27/04/2018
Kim Jong Un et Moon Jae-in se rejoignent le 27 avril 2018 Crédits : Korea Summit Press Pool / AFP | Date : 27/04/2018
1/1
Ceciledeseze75
Cécile De Sèze
et AFP

C'est un sommet historique, salué par la Chine et la Russie. Déchirées depuis plus de soixante ans, les deux Corées se sont tendu la main. Le 27 avril 2018, les chefs d'État du Nord, Kim Jong Un, et du Sud, Moon Jae-in, se sont retrouvés pour une rencontre exceptionnelle à Panmunjom, à la frontière. Une rencontre qui marque un nouveau départ. Les deux chefs d'État affichent une complicité hilare devant les caméras qui tranche avec la froideur des relations jusqu'ici entretenues entre les deux pays fracturés depuis les années 1950.

Un accord a été signé pour qu'il n'y ait "plus de guerre sur la péninsule coréenne", après une poignée de main historique. Et cette fois, le dirigeant nord-coréen a promis de faire en sorte qu'il soit mis en oeuvre, à la différence de précédents engagements. 

Les deux Corées se concerteront étroitement pour s'assurer de ne pas "répéter le passé malheureux qui a vu tourner court de précédents accords intercoréens, a-t-il déclaré à l'issue de la rencontre. Il pourrait y avoir sur le chemin des retours de bâton, des difficultés et des frustrations. Mais on ne peut parvenir à la victoire sans douleur", a ajouté Kim Jong Un. 

À lire aussi
Donald Trump et Emmanuel Macron à la Maison Blanche, le 24 avril 2018 première guerre mondiale
Donald Trump assistera aux commémorations du 11 novembre à Paris

La Corée du Sud et la Corée du Nord organiseront en août une nouvelle réunion des familles séparées depuis la fin de la Guerre il y a 65 ans. "La Corée du Sud et la Corée du Nord ont décidé de poursuive le programme de réunion des familles séparées à l'occasion du Jour de la libération nationale le 15 août cette année", indiquent les deux pays en référence à la journée célébrant la reddition japonaise à la fin de la Seconde Guerre mondiale. 

La promesse de Corées "non nucléaires"

Les présidents ont également affirmé qu'ils étaient engagés en faveur de la dénucléarisation de la péninsule coréenne. "La Corée du Sud et la Corée du Nord confirment l'objectif commun d'obtenir, au moyen d'une dénucléarisation totale, une péninsule coréenne non nucléaire", affirment-ils dans une déclaration commune. 

Afin "d'établir un régime de paix permanent et solide", les voisins vont alors chercher à rencontrer les États-Unis, peut-être aussi la Chine - signataires tous deux du cessez-le-feu. Le président sud-coréen Moon Jae-in effectuera, lui, dès cette année une visite à Pyongyang. Certainement à l'automne, indique la déclaration commune rendue publique après la rencontre. 

À la fin de la rencontre, pendant laquelle ils ont également discuté de manière privée et planté des arbres, Moon Jae-in et Kim Jong Un se sont donné une accolade amicale. Cette déclaration constitue le point d'orgue d'un sommet intercoréen historique, le premier en plus de 11 ans. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Diplomatie Corée du Nord Corée du Sud
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793184063
Corée du Nord et Corée du Sud promettent un traité de paix avant la fin de l'année
Corée du Nord et Corée du Sud promettent un traité de paix avant la fin de l'année
Les deux dirigeants coréens se sont rencontrés vendredi 27 avril à Panmunjom pour un sommet exceptionnel pendant lequel les deux pays ennemis ont annoncé vouloir instaurer une paix durable.
https://www.rtl.fr/actu/international/coree-du-nord-et-coree-du-sud-promettent-un-traite-de-paix-avant-la-fin-de-l-annee-7793184063
2018-04-27 13:05:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/GT2Ljl_YkEtfsX6jmpKNQA/330v220-2/online/image/2018/0427/7793184078_les-dirigeants-nord-et-sud-coreens-kim-jong-un-et-moon-jae-in-pour-un-sommet-exceptionnel-a-panmunjom-le-27-avril-2018.jpg