1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Corée du Nord : condamné à mort pour avoir vendu une copie de "Squid game"
2 min de lecture

Corée du Nord : condamné à mort pour avoir vendu une copie de "Squid game"

Sept lycéens nord-coréens, surpris en train de regarder "Squid Game", ont été condamnés à des peines de travaux forcés ou de la prison à perpétuité. L'homme qui leur avait vendu la clé USB sera exécuté.

Les héros de "Squid Game" doivent survivre à des jeux très particuliers
Les héros de "Squid Game" doivent survivre à des jeux très particuliers
Crédit : Netflix
Thomas Pierre

Squid Game s'est frayé un chemin par-delà le 38e parallèle. Malgré la censure, le succès de la série sud-coréenne, véritable phénomène mondial sur Netflix, n'aura pas échappé au "Royaume ermite", où elle est échangée sous le manteau, aux risques et périls des Nord-coréens. Même des plus jeunes. Selon le média Radio Free AsiaPyongyang vient ainsi de condamner à mort un homme qui avait fait passer en contrebande, depuis la Chine, puis vendu, sous forme de clé USB, une copie de Squid Game à sept lycéens. 

Ces adolescents avaient été surpris en train de regarder le programme, visionné par plus de 142 millions de foyers de par le monde. "Tout a commencé la semaine dernière lorsqu'un lycéen a secrètement acheté une clé USB contenant le drame sud-coréen Squid Game et l'a regardé avec l'un de ses meilleurs amis en classe", explique un policier anonyme nord-coréen. "L'ami en a parlé à plusieurs autres étudiants intéressés, et ils ont partagé avec eux la clé USB. Ils ont été arrêtés par les censeurs du 109 Sangmu (ndlr : bureau de surveillance des contenus vidéo illégaux), qui avaient reçu une dénonciation". 

Six des adolescents ont écopé de peines de cinq ans de travaux forcés. Le septième, qui avait acheté un lecteur USB, a lui été condamné à la prison à perpétuité. Leurs professeurs ont été licenciés, et pour certains déportés dans des mines. Le contrebandier passera quant à lui devant un peloton d'exécution. 

"Eliminer" la pensée occidentale

La Corée du Nord lutte drastiquement contre l'importation sur son sol de contenus étrangers. Malgré ses efforts, la série, qui fait écho à la condition nord-coréenne et représente même une héroïne ayant fui le régime, a commencé à se répandre dans le pays, via le trafic. 

À lire aussi

Ces arrestations sont la première application connue de la loi, mise en place par le régime en 2020, pour éliminer "la pensée et la culture réactionnaires", explique Radio Free Asia. Ce texte prévoit ainsi la peine de mort pour avoir regardé, gardé ou distribué des médias provenant de pays capitalistes, en particulier les États-Unis et la Corée du Sud. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.