1 min de lecture États-Unis

Comment un tweet de Donald Trump a fait perdre 6 milliards à Amazon en bourse

Selon le quotidien britannique "The Independant", l'entreprise a perdu, durant quelques heures, 1,2 % de sa valeur en bourse, soit 5,7 milliards de dollars.

Donald Trump lors de son discours d'investiture, le 20 janvier à Washington
Donald Trump lors de son discours d'investiture, le 20 janvier à Washington Crédit : CHIP SOMODEVILLA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Amélie James
Amélie James
et AFP

Twitter est devenu l'une des principales armes de Donald Trump. Depuis son arrivée à la Maison Blanche, le président des États-Unis n'a cessé de multiplier les attaques sur le réseau social qu'il utilise, on peut le dire, de façon très peu conventionnelle.

Mercredi 16 août, c'est la firme américaine Amazon qui a été la cible du président. "Amazon cause beaucoup de tort aux petits détaillants qui paient des impôts. Des villages, des villes dans tous les États-Unis souffrent. Beaucoup d'emplois sont détruits !", s'est-il insurgé dans un tweet.

Du côté de Wall Street, les répercussions de ces 140 caractères ont été immédiates. Selon le quotidien britannique The Independant, l'entreprise a perdu 1,2 % de sa valeur en bourse, soit 5,7 milliards de dollars. Il a fallu attendre quelques heures pour que le géant américain retrouve sa valeur initiale. 

À lire aussi
Une vue du Ceasars Palace à Las Vegas (illustration) États-Unis
États-Unis : deux religieuses piochaient dans la caisse pour jouer à Las Vegas

Cette "chute" boursière n'a duré que quelques heures mais illustre, une fois de plus, les tensions entre le président des États-Unis et le PDG d'Amazon, Jeff Bezos. Dès le début de la campagne présidentielle, ce dernier avait pris position contre Donald Trump. Celui qui est également patron de la société spatiale Blue Origin avait ironié en émettant l'idée de se débarrasser du candidat républicain en lui réservant une place dans une de ses fusées.

Fait non négligeable, Jeff Bezos est également propriétaire du quotidien The Washington Post. Un journal devenu une cible récurrente des attaques du président des États-Unis qui considère que le média américain est colporteur de fausses informations dont le but serait de dresser l'opinion publique contre lui. 

La promesse de créer 100.000 emplois

Selon Donald Trump, en plus de multiplier les "fake news", Jeff Bezos serait également responsable d'une destruction massive d'emplois sur le territoire américain. La firme avait cependant annoncé, en janvier dernier, la création de 100.000 emplois aux États-Unis dans les 18 prochains mois. Le porte-parole de Donald Trump avait alors déclaré que "le président élu est heureux d'avoir joué un rôle dans cette décision d'Amazon". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Donald Trump Amazon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789740136
Comment un tweet de Donald Trump a fait perdre 6 milliards à Amazon en bourse
Comment un tweet de Donald Trump a fait perdre 6 milliards à Amazon en bourse
Selon le quotidien britannique "The Independant", l'entreprise a perdu, durant quelques heures, 1,2 % de sa valeur en bourse, soit 5,7 milliards de dollars.
https://www.rtl.fr/actu/international/comment-un-tweet-de-donald-trump-a-fait-perdre-6-milliards-a-amazon-en-bourse-7789740136
2017-08-17 10:04:25
https://cdn-media.rtl.fr/cache/HlDAn8nwWCF_kF1RU_7VuA/330v220-2/online/image/2017/0801/7789569973_donald-trump-lors-de-son-discours-d-investiture-le-20-janvier-a-washington.jpg