2 min de lecture Mur de Berlin

Chute du mur de Berlin : "Un héritage qui oblige", écrit Hollande

Les Allemands célèbrent les 25 ans de la chute du Mur de Berlin dimanche 9 novembre.

François Hollande sur le perron de l'Élysée
François Hollande sur le perron de l'Élysée Crédit : AFP / ERIC FEFERBERG
Raphaël Bosse-Platière
Raphaël Bosse-Platière
et AFP

François Hollande a évoqué la chute du Mur de Berlin comme  "un héritage commun qui nous oblige, Français, Allemands et Européens", dans une tribune publiée samedi dans une édition spéciale de Bild Zeitung, alors que l'Allemagne célèbre le 25e anniversaire de cet événement. 

La paix et la sécurité redeviennent un défi

François Hollande
Partager la citation

"Vingt-cinq ans plus tard, la chute du Mur est un héritage commun qui nous oblige, Français, Allemands et Européens", écrit le président de la République. "Parce que nous observons que la paix et la sécurité redeviennent un défi, y compris aux frontières de l'Union européenne. Parce que nous voyons l'émergence de nouveaux fanatismes bafouant la liberté et la dignité humaines. Parce que certains, jusqu'au sein de nos sociétés, voudraient ériger des murs pour nous diviser", énumère M. Hollande. 

Un appel au couple franco-allemand

"Cet héritage nous oblige à l'engagement, y compris loin de l'Europe. C'est ce que font nos pays face aux terroristes en Irak, en Syrie ou au Sahel", poursuit-il, alors que l'Allemagne a décidé en août de livrer des armes aux Kurdes luttant contre l'organisation État islamique, choix rare dans un pays qui s'interroge sur le rôle international qu'il doit jouer aujourd'hui compte tenu de son passé. 
   
Au moment où la France appelle son partenaire d'outre-Rhin à prendre des positions plus favorables à la croissance, M. Hollande souligne aussi que "cet héritage oblige particulièrement Français et Allemands à prendre des initiatives pour approfondir le projet européen et, d'abord et avant tout, pour relancer la croissance économique dont notre continent a besoin car c'est vers la jeunesse que l'Europe doit se tourner". 

Comme des millions de Françaises et de Français, le 9 novembre 1989, j'ai partagé sans réserve le bonheur infini du peuple allemand

François Hollande
Partager la citation

Le président se rappelle que, "comme des millions de Françaises et de Français, le 9 novembre 1989, (il a) partagé sans réserve le bonheur infini du peuple allemand". "J'avais admiré son courage dans les semaines qui avaient précédé. Avec la chute du Mur, une dictature tombait, une division inique disparaissait, et selon l'expression du président François Mitterrand, l'Europe rentrait dans son histoire et sa géographie", poursuit-il. 

À lire aussi
Le checkpoint était installé entre Berlin-Est, tenu par les Soviétiques, et la zone américaine mur de Berlin
30 ans de la chute du mur de Berlin : qu'est-ce qu'était le Checkpoint Charlie ?

Manuel Valls a quant à lui rendu hommage à cet événement sur Twitter. Le Premier ministre a choisi de retenir les notes de musiques de Rastropovitch, qui avait joué sur les décombres du Mur lors de sa chute.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mur de Berlin Société Histoire
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants