1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Chine : les États-Unis jouent-ils vraiment "avec le feu" à Taïwan ?
2 min de lecture

Chine : les États-Unis jouent-ils vraiment "avec le feu" à Taïwan ?

ÉCLAIRAGE - Joe Biden a provoqué la colère de Pékin en affirmant lundi 23 mai que les États-Unis défendraient militairement Taïwan en cas d'invasion par la Chine communiste. "C'est l'engagement que nous avons pris", a-t-il rappelé. Explications.

Joe Biden arrivant à Tokyo le 24 mai 2022
Joe Biden arrivant à Tokyo le 24 mai 2022
Crédit : SAUL LOEB / AFP
Thomas Pierre & AFP

Taïwan, haut-lieu de tensions entre Washington et Pékin. Un cran supplémentaire aura été franchi cette semaine, à l'occasion de la visite du président américain au Japon. Depuis Tokyo, Joe Biden a assuré lundi 23 mai que son pays défendrait militairement l'île convoitée par la Chine continentale en cas d'invasion, estimant que Pékin "flirte avec le danger". "C'est l'engagement que nous avons pris", a-t-il rappelé. 

Les États-Unis "jouent avec le feu", a aussitôt mis en garde la Chine. Washington "utilise la 'carte de Taïwan' pour contenir la Chine et s'y brûleront eux-mêmes", a déclaré une porte-parole du Conseil d'État, souvent décrit comme le gouvernement chinois. Les Américains s'en défendent pourtant, en invoquant dès mardi la diplomatie pratiquée par la Maison Blanche : celle "l'ambiguïté stratégique", une doctrine aux contours volontairement flous et qui gouverne la politique taïwanaise de Washington depuis des années. 

La politique américaine concernant Taïwan est en effet riche en nuances. En application de ce qu'on appelle la "politique d'une seule Chine", Washington reconnaît bien officiellement un seul gouvernement chinois, celui de Pékin. Mais, en même temps, se garde d'approuver la position de Pékin selon laquelle Taïwan est une partie inaliénable de la Chine unique qui sera réunifiée un jour. Les États-Unis estiment que c'est à Pékin et à Taipei de trouver une solution, mais s'opposent à tout usage de la force pour changer le statu quo.

Un soutien militaire américain ?

Officiellement, Washington ne reconnaît pas Taïwan. Mais dans les faits, Taïwan jouit de tous les avantages d'une pleine relation diplomatique avec les États-Unis. Ces derniers n'ont pas d'ambassade à Taipei, mais un "Institut américain" en fait office. Aux États-Unis, le "Bureau de représentation économique et culturel de Taipei" est également une ambassade qui ne dit pas son nom.

À lire aussi

Sauf que dans le même temps, les États-Unis continuent à apporter un soutien décisif à Taipei. En vertu d'une loi adoptée par le Congrès, Washington est tenu de vendre des armes à Taïwan pour que l'île puisse assurer sa défense face à la puissante chinoise de l'autre côté du détroit de Formose

Pour autant, les États-Unis s'abstiennent toujours de dire s'ils interviendraient ou non militairement pour défendre Taïwan en cas d'invasion. C'est ce concept, qui a permis de maintenir jusqu'à aujourd'hui une certaine stabilité dans la région.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.