2 min de lecture États-Unis

Chicago : trois morts, dont un policier, lors d'une fusillade près d'un hôpital

Trois personnes, dont un policier, ont été abattues au cours d'une fusillade survenue lundi près d'un hôpital de Chicago, au cours de ce qui s'apparente à une dispute personnelle.

Chicago : plusieurs blessés dans une fusillade près d'un hôpital
Chicago : plusieurs blessés dans une fusillade près d'un hôpital Crédit : SCOTT OLSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Eleanor Douet
Eléanor Douet
et Martin Planques

"Trois victimes innocentes et le tireur lâche, qui ne mérite pas d'être nommé, ont été tués ce soir", a écrit sur Twitter Anthony Guglielmi, le porte-parole de la police. Trois personnes, dont un policier, ont été abattues au cours d'une fusillade survenue lundi 19 novembre près d'un hôpital de Chicago, au cours de ce qui s'apparente à une dispute personnelle, ont annoncé les autorités américaines. 

"Nous avons quatre individus décédés : un policier, deux femmes employées de l'hôpital et le criminel", a déclaré Eddie Johnson, le chef de la police de Chicago, au cours d'une conférence de presse. Selon les autorités, un peu avant 15h30 locales (20h30 GMT) lundi, il y a eu une altercation verbale entre des individus qui se connaissaient sur le parking de l'hôpital Mercy. Un homme a abattu sa compagne, employée de l'établissement.

À l'arrivée de la police, l'homme est entré dans l'hôpital. Au cours d'un échange de coups de feu avec la police, une autre employée et un membre des forces de l'ordre ont été tués. Le tireur est également mort, même si les autorités ne pouvaient encore confirmer s'il s'était suicidé ou s'il avait été tué par la police.

Chicago, ville gangrenée par une violence endémique

Selon des témoins interviewés par les médias locaux, la fusillade a commencé devant l'hôpital vers 15h15 (19h15 GMT), et s'est poursuivie à l'intérieur du bâtiment. Un patient de 61 ans a expliqué sur la chaîne CBS News qu'une personne avait tiré dans le bâtiment. "Bang, bang, bang (...) il a effrayé tout le monde", a confié cet homme visiblement choqué.

À lire aussi
Une enseigne participe à l'opération "Black Friday" à Rennes le 24 novembre 2017. Black Friday
Pourquoi le Black Friday s'appelle-t-il ainsi ?

Une employée de l'hôpital a raconté au Chicago Tribune que tout le personnel avait reçu l'ordre de se cadenasser puis de quitter les lieux. "Je ne sais pas ce qui s'est passé", a-t-elle ajouté en étant évacuée par bus. "On nous a dit de courir, alors on a couru." Selon les médias locaux, plusieurs patients ont quitté les lieux, parfois en fauteuils roulants.

Chicago, la troisième ville des États-Unis, est gangrenée par une violence endémique, liée à la guerre des gangs et au trafic de drogues. En 2017, 675 meurtres y ont été enregistrés, plus qu'à New York et à Los Angeles cumulés. 2.785 fusillades y ont également été recensés, selon les statistiques de la police locale. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Chicago Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants