1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Ceuta : tout comprendre sur la crise migratoire entre l'Espagne et le Maroc
2 min de lecture

Ceuta : tout comprendre sur la crise migratoire entre l'Espagne et le Maroc

ÉCLAIRAGE - Alors que 8.000 migrants ont débarqué depuis le Maroc dans l'enclave espagnole de Ceuta, le Premier ministre Pedro Sanchez a évoqué une "crise migratoire sans précédent".

Des migrants secourus par la Croix-Rouge, dans l'enclave espagnole de Ceuta (illustration)
Des migrants secourus par la Croix-Rouge, dans l'enclave espagnole de Ceuta (illustration)
Crédit : Antonio Sempere / AFP
Ceuta : tout comprendre sur la crise migratoire entre l'Espagne et le Maroc
02:59
Emilie Baujard - édité par Quentin Marchal

C'est "une crise migratoire sans précédent" à laquelle doit faire face l'Espagne. Tels ont été les mots du Premier ministre Pedro Sanchez après que son pays a, en quelques jours, vu débarquer 8.000 migrants sur les plages de Ceuta, une enclave située à quelques kilomètres du Maroc. 


L'Espagne et l'Union Européenne ont donc durci le ton contre le Maroc, accusé d'avoir laissé passer tous ces migrants sur ce petit bout de terre de 18 kilomètres carrés qui compte 85.000 habitants. Cette province autonome espagnole est un point de passage direct entre l'Afrique et l'Europe, ce qui explique pourquoi de nombreux migrants du Maghreb et d'Afrique sub-saharienne tentent de rallier Ceuta 

En temps normal, ce passage est quasi impossible puisque c'est un endroit extrêmement sécurisé, avec une haute clôture qui empêche les intrusions. En moyenne, seulement quelques centaines de personnes arrivent chaque année à passer illégalement dans cette enclave espagnole.

Pour expliquer l'intrusion de 8.000 migrants en moins de 48h, il faut remonter à la soirée du dimanche 16 mai. Une rumeur selon laquelle les autorités marocaines vont assouplir leur contrôle à la frontière court sur les réseaux sociaux et très vite, des milliers de migrants affluent sur les plages de Ceuta, créant la panique dans la ville.

Un différend diplomatique au cœur de la crise

À lire aussi

Sur des vidéos de surveillance, on peut voir des centaines de migrants courir dans les rues de la ville pour échapper aux forces de l'ordre et chercher un abri. Cette arrivée massive serait liée à la question du statut du Sahara occidental, une région revendiquée par le Maroc. 

En avril dernier, l'Espagne a accepté d'hospitaliser sur son sol le chef du Front Polisario, un mouvement qui revendique l'indépendance du Sahara Occidental, occupé par le Maroc depuis 1976. Cette action a été prise comme une provocation par le Maroc, qui aurait donc volontairement laissé passer tous ces migrants, afin de faire pression sur l'Espagne.

Mais, ce différend diplomatique ne doit pas faire oublier la crise économique que traverse le Maroc. L'épidémie de coronavirus a plongé dans la pauvreté un grand nombre de familles marocaines et du Maghreb, qui cherchent à tout prix à rejoindre l'Europe. 

Concernant ces 8.000 migrants, la moitié d'entre eux ont déjà été expulsés par l'Espagne vers le Maroc et les autorités marocaines les ont accueillis sans difficultés. L'autre moitié est actuellement prise en charge à Ceuta par la Croix-Rouge, qui est néanmoins débordée par la présence de 1.500 mineurs isolés. En attendant qu'ils soient pris en charge, les habitants de Ceuta leur apportent vêtements et nourriture.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/