2 min de lecture Espagne

Catalogne : quel avenir en cas de proclamation d'indépendance ?

ÉCLAIRAGE - Le président de la Généralité de Catalogne, Carles Puigdemont, doit s’exprimer dans la journée du mardi 10 octobre devant le Parlement catalan.

Des milliers d'Espagnols ont défilé contre l'indépendance de la Catalogne, dimanche 8 octobre à Barcelone
Des milliers d'Espagnols ont défilé contre l'indépendance de la Catalogne, dimanche 8 octobre à Barcelone Crédit : Francisco Seco/AP/SIPA
Martin Planques
Martin Planques et AFP

Si le président de la Généralité de Catalogne, Carles Puigdemont, proclame l'indépendance de la Catalogne ce mardi 10 octobre, celle-ci sera aussitôt rejetée par le gouvernement central de Madrid. Son allocution devant le Parlement de la région n'en est pas moins très attendue, aussi bien par les indépendantistes que par toute l'Espagne. La séance, qui devait se tenir à 18 heures, a été retardée d'au moins une heure en raison de contacts pour une médiation internationale. Madrid a immédiatement démenti, jugeant une telle médiation "inenvisageable". 

Devant le Parlement, le dirigeant séparatiste doit aborder "la situation politique" actuelle, comme il l'avait annoncé à la télévision publique catalane. Carles Puigdemont a affirmé qu’il était prêt à proclamer l'indépendance si le gouvernement ne répondait pas aux propositions de médiation. Madrid a répondu dans la soirée de ce mardi qu'une médiation avec Carles Puigdemont n'était "pas envisageable". Les conséquences immédiates d'une éventuelle proclamation d'indépendance restent par ailleurs incertaines.

"Jouer la montre"

Plutôt que de proclamer immédiatement l'indépendance de la Catalogne après le référendum du 1er octobre, Carles Puigdemont a préféré jusqu'à maintenant jouer la montre en réclamant une "médiation internationale". Ses demandes sont restées sans suite. Aussi bien auprès du gouvernement, qui refuse d'être traité d'égal à égal avec le dirigeant catalan, qu'auprès des instances européennes, solidaires de Madrid.

Il pourrait alors choisir de déclarer l'indépendance de manière "symbolique", avec une mise en œuvre différée, pour ne pas perdre la face et laisser place au dialogue. Mais le chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, a exigé comme préalable à toute discussion que les séparatistes abandonnent leur projet d'indépendance.  

L'Espagne retire son autonomie à la Catalogne

À lire aussi
Un policier à la frontière franco-espagnole pendant la pandémie de coronavirus, le 17 mars 2020 à Biriatou (France) confinement
Coronavirus : le confinement porte-t-il ses fruits en Europe ?

En cas de déclaration d'indépendance, le gouvernement envisage de retirer à la Catalogne son autonomie. Cette mesure a un immense poids symbolique et historique, dans ce pays très décentralisé où l'autonomie des régions est plus qu'importante.

La Constitution espagnole permet cette mesure en cas de grave atteinte "à l'intérêt général de l'État". L'article 155, qui permet de le faire, a souvent été présenté comme un dernier recours n' a encore jamais été utilisé. Son utilisation pourrait enflammer la Catalogne, qui serait alors complètement sous tutelle de l'Espagne.  

Arrestations en série

La réaction de l'État espagnol à toute déclaration d'indépendance a de fortes chances de déclencher des manifestations massives en Catalogne comme après l'arrestation de 14 hauts fonctionnaires catalans les 20 et 21 septembre à Barcelone.

Le référendum ayant été interdit, l'arrestation des principaux instigateurs de l'indépendance, à commencer par Carles Puigdemont, est à prévoir. L'ancien maire de Gérone a déjà annoncé qu'il n'avait pas peur d'aller en prison. Dans la rue, on peut craindre des troubles, notamment en cas d'agitation réprimée durement par la police, comme le 1er octobre lors du référendum d'autodétermination où les scènes montrant des policiers dépêchés de Madrid matraquant des Catalans pacifiques ont choqué l'opinion.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Espagne Catalogne Indépendance
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants