1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Catalogne : Carles Puigdemont convoque le Parlement de la Communauté
1 min de lecture

Catalogne : Carles Puigdemont convoque le Parlement de la Communauté

Le leader indépendantiste s'est exprimé après que Madrid ait décidé de mettre en oeuvre l'article 155 de la Constitution.

Carles Puigdemont, le 21 octobre 2017 à Barcelone
Carles Puigdemont, le 21 octobre 2017 à Barcelone
Crédit : AFP PHOTO / GENERALITAT DE CATALUNYA / RUBEN MORENO GARCIA
Clarisse Martin & AFP

La réponse ne s'est pas fait attendre. Carles Puigdemont a prononcé une brève allocution, samedi 21 octobre à 21 heures. Le président de la Communauté catalane a répondu à la décision annoncée le matin même par le gouvernement espagnol. Madrid a décidé de mettre en oeuvre pour la première fois l'article 155 de la Constitution et de suspendre le gouvernement catalan afin de provoquer des élections dans un délai de six mois. Dans l'intervalle, la gestion de la Catalogne sera assurée par les ministères centraux, sous réserve de validation du décret par le Sénat.

Le gouvernement espagnol "se place hors de l'État de droit" a asséné Carles Puigdemont, qualifiant la décision du conseil des ministres de "pire attaque contre les institutions catalanes" depuis la dictature franquiste. Des mots forts, sans néanmoins aller jusqu'à déclarer unilatéralement l'indépendance.

Carles Puigdemont a annoncé s'en remettre désormais au Parlement catalan, qui devrait être convoqué en session plénière dans les prochains jours pour répondre à l'application de l'article 155 de la Constitution. "Je demanderai au Parlement qu'il convoque une séance plénière", a-t-il formulé. La Chambre est invitée débattre de la "tentative de solder [l']autonomie [de la Catalogne, ndlr] et la démocratie, et réagir en conséquence", a détaillé Carles Puigdemont.

Les valeurs européennes "en danger"

S'adressant aux Européens en anglais, Carles Puigdemont a assuré que les "valeurs européennes" étaient "en danger". Il a aussi prévenu les Espagnols, en castillan, qu'ils pouvaient s'attendre "à d'autres abus". Madrid veut prendre toutes les manettes de l'administration de la Catalogne, de la police autonome à la radio et la télévision publiques, et placer le parlement régional sous tutelle. Ces mesures devraient être approuvées d'ici le 27 octobre par le Sénat, où le parti de Mariano Rajoy est majoritaire. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.