1 min de lecture Économie

Canal de Suez : le porte-conteneur Ever Given a commencé à bouger

Le porte-conteneur Ever Given de 400 mètres de long qui obstrue le canal de Suez depuis près d'une semaine a commencé à bouger, augurant la sortie d'une crise qui occasionnait depuis mardi des milliards de dollars de pertes.

L'Ever Given est le porte-conteneurs qui bloque le canal de Suez depuis le 23 mars
L'Ever Given est le porte-conteneurs qui bloque le canal de Suez depuis le 23 mars Crédit : SUEZ CANAL / AFP
Venantia
Venantia Petillault et AFP

L'arrière du navire de plus de 200.000 tonnes s'est éloigné de la rive ouest du canal, selon les sites de visualisation du trafic maritime Vesselfinder et myshiptracking consultés lundi matin 29 mars.

L'Autorité du canal de Suez (SCA) n'avait pas encore publié de confirmation officielle lundi aux premières heures de la matinée et on ignorait quand la circulation serait rétablie.
Dans un communiqué publié vers 5 heures, la SCA se bornait à indiquer que "les manoeuvres de remorquage pour renflouer le porte-conteneur Ever Given ont commencé à l'aide de 10 remorqueurs géants".

En outre, la compagnie de service maritime Inchcape a annoncé de son côté que le navire était "renfloué", une information reprise par plusieurs médias. En fin de soirée dimanche, sur un constat d'échec des tentatives de renflouement, le fournisseur de services maritimes Leth Agencies avait affirmé dans un tweet que l'opération était reportée "jusqu'à ce que la puissance des remorqueurs soit suffisante".

Toutefois, de son côté, la SCA n'a annoncé aucun report, se bornant à dire dans un communiqué en début de soirée que "les opérations ont été intensifiées autour de la proue du navire". Les espoirs reposaient dimanche sur une marée haute dans la soirée qui devait faciliter la tâche des sauveteurs. Le porte-parole de la SCA, George Safwat, avait précisé dimanche matin que quelque 27.000 m3 de sable avaient déjà été dégagés, à 18 mètres de profondeur. Mais les autorités reconnaissent rencontrer des difficultés, notamment en raison de la nature "rocheuse" du sol.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Afrique
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants