2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus au Canada : 1 million de masques achetés en Chine jugés non conformes

Ces masques seront "évalués pour déterminer leur utilisation potentielle dans d'autres milieux" que celui de la santé, a précisé le gouvernement canadien.

Une femme prenant le métro à Toronto, le 1er avril 2020
Une femme prenant le métro à Toronto, le 1er avril 2020 Crédit : Cole Burston / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Thomas Pierre
Thomas Pierre et AFP

Un million de masques KN95 importés de Chine non-conformes. Les autorités canadiennes ont fait savoir vendredi 24 avril que ces protections ne répondaient pas à ses normes. Par conséquent, ils n'ont donc pu être distribués au personnel de santé mobilisé contre le coronavirus.

L'Agence de la santé publique du Canada a "identifié environ un million de masques KN95 non conformes aux spécifications" du gouvernement, a dit à l'AFP un porte-parole du ministère de la Santé, confirmant des informations de presse. Ces masques "n'ont pas été distribués aux provinces et territoires" engagés dans la lutte contre le coronavirus, a-t-il précisé.

Ils seront "évalués pour déterminer leur utilisation potentielle dans d'autres milieux" que celui de la santé, a-t-il ajouté. Les masques NK95 sont des modèles chinois similaires aux N95, eux-mêmes similaires en termes de protection aux FFP2 utilisés en Europe.

Une production mondiale principalement chinoise

"Une grande partie de l'approvisionnement mondial" provient de "Chine et le transport des matériaux à partir de ce pays est très complexe", a dit Anita Anand, ministre des Services publics et de l'Approvisionnement.

À lire aussi
Un Airbus A 320 de la compagnie Air Corsica à l'aéroport Napoléon Bonaparte Ajaccio le 18 janvier 2019. Corse
Déconfinement : les vols vers la Corse doivent être justifiés jusqu'au 23 juin

Les relations entre le Canada et la Chine connaissent une crise sans précédent depuis l'arrestation en décembre 2018 à Vancouver de la directrice financière du géant chinois des télécoms Huawei, Meng Wanzhou, à la demande des Etats-Unis.

Des millions de respirateurs et masques chirurgicaux N95 se trouvent actuellement à l'Agence de la santé publique du Canada pour être examinés. En outre, la production nationale "augmente": "cette semaine, nous avons signé des contrats avec trois autres entreprises canadiennes", a ajouté la ministre.

General Motors mobilisé

Le constructeur automobile General Motors (GM), qui est contraint de produire des respirateurs artificiels aux Etats-Unis par le président américain, a annoncé de son côté une reconversion partielle de son usine d'Oshawa (Ontario) pour la production de masques.

Il prévoit de fabriquer "environ un million de masques par mois" pour "aider le Canada à répondre au besoin d'urgent de masques des professionnels de la santé et des autres Canadiens", selon un communiqué du groupe.

Jerry Dias, président national du syndicat Unifor, a salué le retour au travail de 50 de ses membres "d'ici quelques semaines". La fermeture de l'usine en décembre 2019 avait conduit à une perte d'emploi pour plus de 2.000 travailleurs.

Début avril, le Canada a reçu plus de 10 millions de masques et annoncé une commande portant sur plus de 60 millions de masques N95.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Canada Chine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants