1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Budget européen : Cameron ne paiera pas malgré les menaces de la Commission
1 min de lecture

Budget européen : Cameron ne paiera pas malgré les menaces de la Commission

La Grande-Bretagne ne paiera pas les deux milliards d'euros de contribution au budget européen le 1er décembre, malgré les menaces de Bruxelles.

David Cameron refuse de payer deux milliards d'euros à la Commission européenne. (archives)
David Cameron refuse de payer deux milliards d'euros à la Commission européenne. (archives)
Crédit : AFP / EMMANUEL DUNAND
La rédaction numérique de RTL & AFP

Malgré les menaces de Bruxelles, la Grande-Bretagne refuse de payer plus pour le budget européen, a répété ce lundi 27 octobre David Cameron. "La Grande-Bretagne ne paiera pas les 2 milliards d'euros à quiconque le 1er décembre et nous rejetons le montant de ce paiement. Nous allons nous battre par tous les moyens possibles", a déclaré le Premier ministre britannique devant le Parlement.

"La loi impose aux Etats de verser leur contribution au budget européen le 1er décembre. Si cela n'est pas fait, la Commission peut imposer des amendes", a déclaré un peu plus tôt dans la journée le commissaire au Budget, Jacek Dominik, lors d'un point de presse. "Si le Royaume-Uni ne verse pas sa contribution le 1er décembre, la Commission européenne, par courrier, demandera la raison de ce retard et attendra la réponse. A un certain moment, elle commencera à imposer des amendes", a-t-il averti.

Réunion des ministres des Finances de l'UE

La contribution britannique pour 2014 a été rallongée de 2,1 milliards d'euros avec la prise en compte des chiffres révisés du PIB du Royaume-Uni. Parallèlement, celles de la France et de l'Allemagne doivent baisser respectivement de un milliard et 780 millions d'euros.

Vendredi 24 octobre, David Cameron avait déjà bousculé le sommet européen à Bruxelles sur cette question. "Je ne paierai pas cette addition le 1er décembre. Et si certains pensent que cela va arriver, ils vont voir", a-t-il lancé lors d'une conférence de presse. "Nous n'allons pas sortir notre chéquier", a-t-il fulminé en jugeant "totalement injustifié et inacceptable de présenter brutalement" une telle note. Une réunion des ministres des Finances de l'UE doit se réunir prochainement à sa demande.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.