2 min de lecture Union européenne

Brexit : "Nous sommes dans une impasse", dénonce Theresa May, qui blâme l'UE

La Première ministre britannique a imputé aux 27 pays-membres de l'Union européenne l'impasse des négociations sur le Brexit et demande à être traitée "avec respect".

Theresa May lors d'une conférence de presse à Salzbourg, le 20 septembre 2018
Theresa May lors d'une conférence de presse à Salzbourg, le 20 septembre 2018 Crédit : Christof STACHE / AFP
103029000663527498057
Eléanor Douet
et AFP

Theresa May a contre-attaqué après le désastre du sommet de Salzbourg en Autriche où les 27 pays-membres de l'Union européenne ont rejeté son plan sur le Brexit. "Nous sommes dans une impasse" a regretté vendredi 21 septembre la Première ministre britannique, lors d'une allocution prononcée depuis son bureau du 10 Downing Street.

"Il est inacceptable de rejeter la proposition de l'autre partie sans explication détaillée et sans contre-proposition", a-t-elle ajouté, demandant à être traitée "avec respect" par les dirigeants européens.

Elle a maintenu que le "plan de Chequers", qui avait été présenté par son gouvernement en juillet et qui prévoit le maintien d'une relation économique étroite avec la création d'une zone de libre-échange pour les biens industriels et les produits agricoles, restait "la meilleure manière de protéger les emplois ici (au Royaume-Uni) et en Europe".

À lire aussi
Un femme suit un traitement contre le cancer dans un hôpital de Lille, (photo d'illustration). santé
Cancer : 1,4 million de décès prévus en 2019 au sein de l'Union européenne

Cette proposition doit aussi, selon le gouvernement britannique, permettre de maintenir les échanges économiques sans créer de "frontière physique" entre la province britannique d'Irlande du Nord et la République d'Irlande.

Nous ne pouvons accepter quoi que ce soit qui menacerait l'intégrité de notre royaume

Theresa May
Partager la citation

Mais le rejet de ce plan par l'Union européenne revient, de fait, à s'en tenir à la solution dite du "filet de sécurité", convenue en décembre dernier. Cette alternative, dite de "backstop" en anglais, consiste à garantir un alignement réglementaire de l'Irlande du Nord sur l'UE faute d'autre accord. Elle a été exclue par Theresa May.
"Comme je l'ai dit aux dirigeants européens, aucune des deux parties ne devrait demander l'inacceptable à l'autre", a-t-elle soutenu. "Nous ne pouvons accepter quoi que ce soit qui menacerait l'intégrité de notre royaume".

Un plan irrespectueux pour l'UE

En se rendant à Salzbourg, Theresa May ne s'attendait certes pas à un accueil enthousiaste de son plan "de Chequers". Mais le rejet sans équivoque des 27, qui le jugent irrespectueux de l'intégrité du marché unique et des quatre libertés de circulation (biens, services, personnes et capitaux), l'a cueillie à froid tant elle espérait un geste pour la conforter face à son parti ultra-divisé sur le Brexit.

"Nous avons désormais besoin d'entendre de la part de l'UE ce que sont les vrais problèmes et les alternatives qu'ils proposent", a-t-elle conclu. "D'ici là, nous ne pourrons faire aucun progrès".

Une mise au point des 27

Pour Simon Usherwood, professeur de Sciences politiques à l'Université du Surrey, les Européens ont effectué "une sorte de mise au point" face aux informations qui circulaient au Royaume-Uni selon lesquels l'UE était "prête à faire des concessions".

Une clarification qui intervient à un moment très délicat pour Theresa May, à quelques jours de devoir rendre des comptes devant son parti, qui se réunit en congrès à partir du 30 septembre à Birmingham (centre de l'Angleterre) et qui a été interprétée comme une humiliation pour la dirigeante par l'ensemble des médias du pays. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Union européenne Brexit Theresa May
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794883738
Brexit : "Nous sommes dans une impasse", dénonce Theresa May, qui blâme l'UE
Brexit : "Nous sommes dans une impasse", dénonce Theresa May, qui blâme l'UE
La Première ministre britannique a imputé aux 27 pays-membres de l'Union européenne l'impasse des négociations sur le Brexit et demande à être traitée "avec respect".
https://www.rtl.fr/actu/international/brexit-nous-sommes-dans-une-impasse-denonce-theresa-may-qui-blame-l-ue-7794883738
2018-09-22 02:28:53
https://cdn-media.rtl.fr/cache/RIORq0BZKvfdepP4_6HcFQ/330v220-2/online/image/2018/0922/7794883829_theresa-may-lors-d-une-conference-de-presse-a-salzbourg-le-20-septembre-2018.jpg