2 min de lecture Faits divers

Brésil : la police de Rio soupçonnée d'utiliser des snipers dans une favela

Des habitants d'une favela de Rio pourraient avoir été tués par des tireurs d'élite de la police, selon une enquête suivie de près par plusieurs ONG brésiliennes.

L'une des favela de Rio au Brésil
L'une des favela de Rio au Brésil Crédit : Sipa
Marie Sasin
Marie Sasin
et AFP

Pas moins de cinq cas ont été recensés d’octobre 2018 à janvier 2019. D'après une enquête, des habitants de Rio pourraient avoir été tués par des tireurs d'élite. Les ONG du pays redoutent que le discours sécuritaire du président d'extrême-droite Jair Bolsonaro et du gouverneur de Rio, Wilson Witsel, n'encourage les exécutions sommaires.

Carlos Lontra, 27 ans, a été mortellement touché par balle le 25 janvier, près d'une place de la favela de Manguinhos, au nord de Rio. Quatre jours plus tard, c'était au tour de Romulo Silva, 37 ans, d'être abattu au même endroit, tandis qu'il roulait à moto. Le même jour, un jeune de 22 ans, a été atteint par un tir dans des circonstances similaires, mais a survécu.

"Les habitants ont dit que les victimes ne représentaient aucune menace quand ils ont été abattus", explique à l'AFP Maria Laura Canineu, directrice d'Human Rights Watch au Brésil. "Ces dénonciations sont extrêmement graves parce que, si les faits sont prouvés, il s'agit d'actes totalement illégaux de la part de la police", ajoute-t-elle.

À lire aussi
Christophe Dettinger Gilets jaunes
Christophe Dettinger réclame 3 millions d'euros à la plateforme Leetchi

Des tirs isolés

Si les fusillades sont monnaie courante dans les favelas, les cinq cas recensés interpellent. Les témoignages recueillis parlent de tirs isolés, provenant d'une tour d'un poste de police situé à 250 mètres du lieu où les personnes ont été abattues.

"Il n'y avait pas d'opération policière, ni d'échanges de tirs" quand ces habitants de la favela sont morts, assure à l'AFP Pedro Strozenberg, observateur indépendant de la "Defensoria Publica", un organisme public de défense des citoyens qui a suivi les expertises menées sur le terrain par les autorités.

Plus de 1.500 personnes tuées en un an

Ces dénonciations interviennent alors que la ville a été secouée le 8 février par la mort de 13 personnes lors d'une opération dans une favela proche du centre de Rio, avec déjà des soupçons d'exécutions sommaires. Durant la campagne électorale, le gouverneur de Rio, Wilson Witzel, a notamment prôné l'usage de tireurs d'élite pour abattre à distance des personnes armées, même si elles ne présentent pas de risque immédiat pour les policiers.

D'après les chiffres officiels, 1.530 personnes ont été tuées lors d'interventions policières à Rio l'an dernier, un record depuis que ces statistiques ont commencé à être comptabilisées, en 2003.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Brésil Police
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797008266
Brésil : la police de Rio soupçonnée d'utiliser des snipers dans une favela
Brésil : la police de Rio soupçonnée d'utiliser des snipers dans une favela
Des habitants d'une favela de Rio pourraient avoir été tués par des tireurs d'élite de la police, selon une enquête suivie de près par plusieurs ONG brésiliennes.
https://www.rtl.fr/actu/international/bresil-la-police-de-rio-soupconnee-d-utiliser-des-snipers-dans-une-favela-7797008266
2019-02-23 15:36:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/1X2FfLRAqgWhxBg3AbAKqw/330v220-2/online/image/2016/1029/7785501494_l-une-des-favela-de-rio-au-bresil.jpg