1 min de lecture Tchad

Boko Haram est "décapité", estime le président tchadien

Le président tchadien Idriss Deby Itno a avancé que l'organisation islamiste Boko Haram était "décapitée", ajoutant que la guerre pour l'exterminer ne serait pas longue.

Le président tchadien Idriss Deby Itno, en juin 2015
Le président tchadien Idriss Deby Itno, en juin 2015 Crédit : AFP
Julien Quelen
Julien Quelen
et AFP

Au regard des nouvelles internationales qui font une large part aux attentats commis et revendiqués par Boko Haram en Afrique centrale et principalement au Nigeria, la déclaration peut sembler quelque peu présomptueuse. Ce mardi, le président tchadien n'a pourtant pas hésité à avancer que l'organisation qui a fait allégeance à l'État islamique était "décapitée". "Boko Haram est décapitée. Il y a de petits groupes éparpillés dans l'est du Nigeria, à la frontière avec le Cameroun. Nous sommes en mesure de mettre définitivement hors d'état de nuire Boko Haram", a ainsi lancé M. Deby devant la presse réunie à l'occasion de la célébration du 55e anniversaire de l'indépendance de son pays. 

Grâce aux efforts conjugués de la coalition africaine (Nigeria, Tchad, Cameroun, Niger, Bénin), le président tchadien a ajouté que la guerre entraînerait la disparition rapide de Boko Haram. "La guerre sera courte, elle va se terminer avant la fin de l'année et Boko Haram va disparaître avec la mise en place de la force mixte qui sera opérationnelle dans quelques jours", a-t-il ainsi poursuivi. 

Par ailleurs, Idriss Deby Itno a pour la première fois donné le nom d'un éventuel successeur d'Abubakar Shekau, le chef de la faction islamiste qui n'est plus apparu sur les vidéos de propagande du groupe depuis plusieurs mois. "Il y a quelqu'un qui s'appellerait Mahamat Daoud qui aurait remplacé Abubakar Shekau et ce dernier veut négocier avec le gouvernement nigérian. Moi je conseillerais de ne pas dialoguer avec un terroriste", a-t-il simplement déclaré.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Tchad Boko Haram Nigeria
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants