1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Biélorussie : arrivée de troupes russes pour des exercices de "préparation au combat"
2 min de lecture

Biélorussie : arrivée de troupes russes pour des exercices de "préparation au combat"

La Biélorussie a annoncé le 18 janvier l'arrivée d'un nombre indéterminé de troupes russes sur son territoire pour des exercices de "préparation au combat" en février.

Alexandre Lukachenko, le président de la Biélorussie, ou du Bélarus
Alexandre Lukachenko, le président de la Biélorussie, ou du Bélarus
Crédit : Maxim GUCHEK / BELTA / AFP
Marine Derquenne & AFP

La tension entre les Occidentaux et l'Ukraine est à son comble. Minsk a annoncé ce mardi 18 janvier l'arrivée d'un nombre indéterminé de troupes russes pour des exercices de "préparation au combat" en février, aux frontières de l'UE et de l'Ukraine.

Ces exercices à venir montrent que la situation politico-militaire s'aggrave dans le monde. Le ministère Bélarusse de la Défense a indiqué dans un communiqué que "Les exercices à venir de préparation opérationnelle et de combat ont lieu du fait de [...] l'augmentation continue des tensions en Europe, notamment aux frontières ouest et sud du Bélarus".
Le ministère confirme que les manœuvres russo-bélarusses sont "impromptues". La veille, le 17 janvier, le Président de la Biélorussie Alexandre Loukachenko avait expliqué que ces manœuvres avaient été décidées en décembre 2021 avec Vladimir Poutine. 

Le calendrier des manœuvres prévues

Les manœuvres se dérouleront en deux étapes. La première sera celle du déploiement des troupes russes et biélorusses. Elle est en cours jusqu'au 9 février. Les troupes sont actuellement déployées vers les "zones menacées", la sécurisation d'infrastructures étatiques et militaires, la protection de l'espace aérien. 

La seconde étape sera opérationnelle. Du 10 au 20 février les manœuvres, nommées "Détermination de l'union 2022" en référence à l'alliance russo-biélorusse, auront lieu sur plusieurs bases militaires en Biélorussie. Elles sont destinées à "repousser une agression extérieure".

Une réponse aux situations en Pologne et en Ukraine

À lire aussi

Ces manœuvres ont été justifiées par la situation en Ukraine où le chef de l'Otan a reconnu qu'il y avait un réel risque de conflit. Le président Biélorusse a également fondé ses manœuvres sur le renforcement du dispositif de l'Otan en Pologne et dans les pays Baltes qui accroît activement sa présence aux frontières de l'Union russo-biélarusse. Se sentant menacé, le ministère russe des Affaires étrangères a exigé l'engagement de l'Otan à ne pas s'élargir. 

La Russie réclame des "réponses concrètes"

Tandis que la Russie réclame des réponses "concrètes" à ses exigences, les Occidentaux s'efforcent de ramener Moscou à la table des négociations pour éviter un conflit militaire.

L'UE et Washington ont prévenu qu'en cas d'agression de l'Ukraine, la Russie serait la cible de sanctions très importantes. Cette menace a été balayée par le Kremlin. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/