1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Barcelone : un collégien soupçonné d'avoir abattu son professeur avec une arbalète
1 min de lecture

Barcelone : un collégien soupçonné d'avoir abattu son professeur avec une arbalète

Le jeune homme aurait tiré sur l'enseignant avec une arbalète, selon la presse locale.

Les secours encadrent une jeune fille, lundi 20 avril, devant l'institut Joan Fuster de Barcelone
Les secours encadrent une jeune fille, lundi 20 avril, devant l'institut Joan Fuster de Barcelone
Crédit : JOSEP LAGO / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Un collégien est soupçonné d'avoir tué à l'arme blanche l'un des enseignants de son établissement de Barcelone lundi 20 avril. Il aurait aussi blessé quatre personnes, a indiqué à l'AFP un porte-parole de la police. Selon les médias locaux, le collégien était armé d'une arbalète et d'un couteau. 

"Le suspect a moins de 14 ans. La police l'a identifié mais ne peut pas l'interpeller car, ayant moins de 14 ans, il ne peut légalement pas être poursuivi", a précisé le porte-parole. Le mineur est pour l'instant "gardé" par la police dans le collège. 

Des adolescents terrorisés

Les faits se sont produits dans l'établissement secondaire Joan Fuster de Barcelone, vers 09h00 lundi matin, peu après le début des cours. 

Plusieurs élèves ont raconté à l'AFP avoir entendu des cris dans une classe voisine, où se trouvait l'assaillant. Le professeur de sciences sociales de ce groupe d'élèves est alors "sorti pour voir ce qu'il se passait, et à ce moment le jeune l'a attaqué", a expliqué une collégienne.

À écouter aussi

Ensuite, selon plusieurs de ces élèves, le collégien est entré dans leur classe et a attaqué une jeune fille avant de ressortir dans le couloir un couteau à la main. Terrorisés, les adolescents se sont barricadés en plaçant des tables contre la porte de leur classe pour la bloquer. 

Deux profs et deux élèves blessés

Selon un communiqué de la police catalane, deux professeurs et deux élèves ont été "blessés légèrement". Trois ont été transférés à l'hôpital tandis qu'une enseignante a été simplement soignée au collège.

Plusieurs équipes de policiers et de secours sont intervenues dans l'établissement, où étudient des élèves âgés de 12 à 16 ans.

Cet "événement très grave et douloureux" n'est en aucun cas le fruit d'un problème de "coexistence" au niveau scolaire, a réagi le ministre espagnol de l'Education Jose Ignacio Wert.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/