1 min de lecture Attentats en Catalogne

Attentats en Espagne : le quatrième suspect placé en liberté surveillée

Le quatrième membre encore en vie de la cellule jihadiste soupçonnée d'être responsable des attentats en Catalogne a été relâché jeudi 24 août et placé sous contrôle judiciaire.

La cellule terroriste responsable des attentats en Espagne prévoyait une plus grande attaque
La cellule terroriste responsable des attentats en Espagne prévoyait une plus grande attaque Crédit : JAVIER SORIANO / AFP
Marie Demeulenaere
et AFP

Une semaine après les attentats de Barcelone et de Cambrils, le porte-parole du tribunal de Madrid a annoncé qu'un des membres de la cellule jihadiste soupçonnée d'être à l'origine des attaques meurtrières, a été relâché jeudi 24 août et placé en contrôle judiciaire. Prénommé Salh El Karib, l'homme tenait une boutique d'appels téléphoniques à Ripoll, une petite ville située dans les Pyrénées, et où vivaient la plupart des suspects.

Il est resté en garde à vue quatre jours, avant d'être relâché pour faute de preuves. "Les indices n'ont pas permis d'établir [...] l'existence d'éléments suffisamment solides pour prendre une mesure aussi grave et exceptionnelle qu'est la détention provisoire", a déclaré le juge Fernando Andreu dans son ordonnance. 

L'enquête devra cependant déterminer l'éventuelle collaboration de Salh El Karib, arrêté à Ripoll, dans l'organisation des attaques. L'homme doit se présenter au juge toutes les semaines, ne doit pas changer de domicile, et a interdiction de quitter le territoire espagnol. Selon ses déclarations au juge, Salh El Karib avait acheté pour Driss Oukabir, un autre membre de la cellule encore en vie, un billet d'avion pour le Maroc avec sa carte de crédit. Il a assuré que c'était pour lui rendre service et qu'il a été remboursé en liquide. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats en Catalogne Jihad Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants