4 min de lecture Attentat à Berlin

Attentat à Berlin : le principal suspect de l'attaque a été abattu à Milan

Le ministre italien de l'Intérieur a annoncé en conférence de presse qu'Anis Amri, principal suspect dans l'attaque au camion-bélier qui a frappé un marché de Noël berlinois, a été abattu.

>
Le principal suspect de l'attentat à Berlin a été abattu dans la banlieue de Milan (Italie) Crédit Image : Tobias SCHWARZ / AFP | Crédit Média : Anne Le Nir | Durée : | Date :
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin
et AFP

La cavale du principal suspect de l'attaque sur le marché de Noël de Breidscheidplatz s'est terminée à Milan. L'auteur présumé de l'attentat au camion-bélier de Berlin, Anis Amri, a été abattu lors d'un banal contrôle de police dans la nuit du 22 au 23 décembre dans la banlieue de Milan, comme l'a confirmé le ministre italien de l'Intérieur, Mario Minniti. Le suspect, un Tunisien de 24 ans, aurait été appréhendé à Sesto San Giovanni, ville du nord-est de la métropole milanaise. "Cette personne abattue, après vérifications, nous pouvons l'affirmer sans aucun doute, était Anis Amri, suspect numéro un de l'attentat de Berlin", a affirmé le ministre, vendredi 23 décembre.

Vendredi 23 décembre, aux alentours de 3 heures du matin, deux policiers en patrouille près de la gare de Sesto San Giovanni repèrent un homme seul à l'allure un peu suspecte. Ils lui demandent une pièce d'identité et celui-ci sort un pistolet de calibre 22 "sans hésiter" selon Marco Minniti, tout en hurlant "Allah akbar". L'individu blesse l'un des deux policiers à l'épaule et tente de se cacher derrière une voiture, mais le second policier l'abat. Selon les premières reconstructions de la police italienne qui se fondent sur des billets de train retrouvés dans son sac à dos, Anis Amri serait d'abord arrivé à Turin en partant de Chambéry, puis à Milan avant de rejoindre, dans la nuit, la proche banlieue milanaise, où il bénéficiait peut-être d'un réseau de protection.

Une circulation en train en toute discrétion

Invité de RTL Midi ce 23 décembre, Guillaume Pépy, le président de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), n'a pas confirmation de l'information selon laquelle Anis Amri aurait pris le train en France, à la gare de Chambéry. "Il aurait eu, effectivement, ces billets sur lui. Ce n'est pas trop étonnant, parce que, lorsque vous voulez voyager en Europe sans être remarqué, il vaut mieux être en règle, affirme-t-il. Un terroriste est rarement un fraudeur", conclut ainsi le patron de la SNCF. Lorsqu'on l'interroge sur d'éventuels manquement autour de la sécurité en gare, Guillaume Pépy avance des arguments de liberté et de libre circulation. "On est tous fiers d'être dans pays où l'on peut encore circuler librement, continuer une vie normale (...). La bonne réponse est de continuer à vivre comme des citoyens libres, estime-t-il. Donc oui, (Anis Amri) a pu voyager, avec un billet en règle".

À lire aussi
Le dispositif policier avait été renforcé en marge du semi-marathon de Berlin, compte tenu du contexte terroriste. Allemagne
Berlin : un attentat déjoué lors du semi-marathon ?

Le ministre de l'Intérieur italien a confirmé que l'un des agents a été "blessé" par Anis Amri avant que ce dernier ne soit abattu. Toutefois, "ses jours ne sont pas en danger", a-t-il assuré. "J'ai parlé personnellement avec l'agent blessé (...) je l'ai remercié pour le professionnalisme qu'ils ont démontré, lui et son collègue", a poursuivi Marco Minniti.

Des proximités avec une mosquée salafiste berlinoise

Des empreintes digitales du Tunisien avaient été retrouvées sur le poids lourd qui s'est précipité dans la foule du marché de Noël de Breidscheidplatz lundi 19 décembre. Devenu alors l'homme le plus recherché d'Europe, Anis Amri faisait l'objet d'un avis de recherche européen et d'un mandat d'arrêt. Il avait pris la fuite, probablement armé, après cet attentat revendiqué par Daesh. Des images d'une caméra de surveillance l'avaient montré devant une mosquée salafiste de Berlin, présentée comme un lieu de rassemblement islamiste, quelques heures après le carnage, selon la chaîne publique allemande Rbb. D'autres images avaient montré le suspect les 14 et 15 décembre, entre 3 heures et 4 heures du matin, soit 5 et 4 jours avant l'attentat, devant la même mosquée qui a fait l'objet d'une perquisition jeudi 22 décembre au matin, selon Rbb.

Le 23 décembre, quelques heures après les annonces du ministère de l'Intérieur italien, Daesh a déclaré dans un communiqué que l'auteur de l'attaque en Allemagne était bien la personne abattue à Milan. "L'assaillant de Berlin a mené une nouvelle attaque contre une patrouille de la police italienne à Milan et a été tué dans un échange de tirs", a indiqué le groupe jihadiste via un communiqué publié par son agence de propagande, Amaq.

L'Allemagne avait lancé un avis de recherche européen et promis une récompense de 100.000 euros pour le principal suspect de l'attaque qui a fait 12 morts et 50 blessés à Berlin. Anis Amri était déjà connu des services de renseignements allemands pour radicalisation. Arrivé à Lampedusa en février 2011, il avait auparavant passé 4 ans en prison en Sicile pour des faits de violence grave, avant de se rendre en Allemagne au mois de juillet 2015. Il n'était donc pas inconnu en Italie. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentat à Berlin Info Allemagne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786413064
Attentat à Berlin : le principal suspect de l'attaque a été abattu à Milan
Attentat à Berlin : le principal suspect de l'attaque a été abattu à Milan
Le ministre italien de l'Intérieur a annoncé en conférence de presse qu'Anis Amri, principal suspect dans l'attaque au camion-bélier qui a frappé un marché de Noël berlinois, a été abattu.
https://www.rtl.fr/actu/international/attentat-a-berlin-le-suspect-de-l-attaque-aurait-ete-abattu-a-milan-7786413064
2016-12-23 10:38:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/DtAckGv7xAqDLwWraUVT3A/330v220-2/online/image/2016/1220/7786369208_attentat-a-berlin-tobias-schwarz-afp.jpg