1 min de lecture Areva

Areva : grève de 3 jours dans une mine au Niger

Des centaines de travailleurs d'une mine d'Areva dans le nord du Niger sont en grève en attendant le versement total d'un reliquat de prime.

Un employé d'Areva, le 29 janvier 2015 (image d'illustration)
Un employé d'Areva, le 29 janvier 2015 (image d'illustration) Crédit : CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Julien Quelen
Julien Quelen
et AFP

Parmi les 1332 travailleurs d'une des deux mines Areva d'uranium située dans le nord du Niger, plusieurs centaines d'entre eux ont entamé mardi une grève de trois jours pour protester contre le versement partiel d'un reliquat de prime d'objectifs financier. 

"Nous observons une grève de trois jours pour réclamer le versement d'un reliquat de prime", a ainsi confirmé Moussa Moutari, le dirigeant du Syndicat des agents des mines et assimilés à l'origine du mouvement également mené par un second syndicat. De son côté, la direction d'Areva a expliqué le litige en précisant que la prime en question portait sur "l'année 2015", justifiant ainsi la raison du refus de Somaïr (la société gérant cette mine) de payer l'avance réclamée.

Sur les 1500 euros promis aux travailleurs, seulement 600 euros ont actuellement été versés, selon Moussa Mountari qui s'est par ailleurs félicité de la réussite du mouvement, suivi "au-delà de 80%". Début mars, le géant du nucléaire français, qui exploité près de 35% de sa production totale au Niger, a subit une énorme perte de près de 4,8 milliards d'euros. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Areva Nucléaire Niger
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants