1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Algérie : des incendies font quatre morts et trois blessés en Kabylie
2 min de lecture

Algérie : des incendies font quatre morts et trois blessés en Kabylie

Les flammes sont arrivées à proximité des logements, suscitant un mouvement de panique chez les habitants, qui ont quitté leurs domiciles.

Un violent incendie fait rage dans le Var depuis ce lundi 16 août
Un violent incendie fait rage dans le Var depuis ce lundi 16 août
Crédit : GEORGIO PAPAPETROU / AFP
Marie Gingault & AFP

Des incendies se sont déclarés ce lundi 9 août dans une région montagneuse fortement boisée et densément peuplée à une centaine de kilomètres à l'est d'Alger, en Kabylie. Quatre personnes ont été tuées et trois autres blessées, a annoncé le conservateur local des forêts.

Deux personnes sont décédées à Ait-Yenni, une à Yakourène et une autre dans la commune proche d'Azazga, dans le département de Tizi-Ouzou, a précisé Youcef Ould Mohamed, cité par l'agence APS. À Ait-Yenni et à Larbaa n'Ath Irathen, les flammes sont arrivées à proximité des habitations, suscitant un mouvement de panique parmi les résidents, qui ont quitté leurs domiciles, a souligné l'agence.

"Au secours, la Kabylie brûle", alertent des habitants sur les réseaux sociaux. Des vidéos montrent des habitants fuyant sur les routes à pied ou en voiture. "Je veux bien fuir mais je ne sais pas où aller, les routes aussi sont menacées par les flammes", déplore un habitant de la région joint par l'AFP.

Des températures dépassant les 40°C

Ces incendies surviennent au milieu d'un été caniculaire marqué par une raréfaction de l'eau en Kabylie. Le barrage de Taksebt, qui est le plus important de la région, est pratiquement à sec. Les services météorologiques prévoient encore 42°C mardi et mercredi. Au total, une trentaine d'incendies ont été enregistrés dans plusieurs localités de la préfecture. Les flammes ont été propagées par un vent fort, ce qui complique la tâche de secouristes, a observé le conservateur local des forêts, M. Ould Mohamed.

À lire aussi

Des renforts ont été dépêchés dans de nombreuses préfectures et des hélicoptères de lutte contre les incendies ont été mobilisés. La protection civile, les forêts, l'armée, la gendarmerie nationale, les communes, les chasseurs et de nombreux citoyens participent aux opérations.

"Partout, les jeunes sont en première ligne. Ils se démènent avec des pelles et des branches d'arbres pour éteindre les feux", raconte un septuagénaire de la commune d'Ait-Douala, sur sa page Facebook.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/