1 min de lecture Justice

Affaire Carlos Ghosn : "La trahison est probable", estime Alain Duhamel

ÉDITO - Si l'éditorialiste de RTL estime que la trahison est "probable", il attend davantage de preuves concernant l'organisation d'un complot. "C'est possible, mais encore faut-il le démontrer", dit-il.

La Semaine Politique - Duhamel La semaine politique d'Alain Duhamel Alain Duhamel iTunes RSS
>
Affaire Carlos Ghosn : "La trahison est probable", estime Alain Duhamel Crédit Image : ERIC PIERMONT / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
La Semaine Politique - Duhamel
Alain Duhamel et Claire Gaveau

Après deux mois d'incarcération pour des malversations financières présumées, le bâtisseur de l'alliance automobile Renault-Nissan-Mitsubishi Motors a clamé son sentiment "d'injustice". 

Carlos Ghosn se dit victime d'une trahison et ça parait probable. Il se dit victime d'un complot et ça paraît possible. En ce qui concerne la trahison, toutes les apparences sont là. Car au moment même où le parquet ouvrait les poursuites, il y avait une conférence de presse fracassante du numéro 2 de Nissan. C'était un gigantesque réquisitoire

Est-ce qu'il y a eu complot ? Carlos Ghosn a une théorie, qui est assez séduisante, qui est de dire qu'il voulait mettre en oeuvre une fusion que les Japonais considéraient mauvaise pour Nissan. C'est possible, mais encore faut-il le démontrer

Une chose est sûre, Carlos Ghosn a mis en place une contre-attaque rigoureuse. C'est son tempérament, c'est qu'il a toujours fait et c'est son intérêt en ce moment.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Carlos Ghosn Renault
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants