1 min de lecture Justice

Le mari ne sourit pas assez sur les photos, elle fait annuler leur mariage

La mariée avait des doutes sur les sentiments de son époux : le tribunal d'Aix-en-Provence lui a donné raison en prononçant l'annulation de l'union pour "escroquerie aux sentiments".

Un couple de mariés portant des alliances (illustration)
Un couple de mariés portant des alliances (illustration) Crédit : JAY DIRECTO / AFP
lucie valais
Lucie Valais
et AFP

C'est un détail, qui pour elle voulait dire beaucoup. Cette mariée avait des doutes sur les sentiments de son époux, en une photo, ses craintes se sont confirmées. La cour d'appel d'Aix-en-Provence a accepté d'annuler l'union à la demande de cette Marseillaise de 48 ans. Son avocate évoque "une escroquerie aux sentiments", rapporte La Provence. Le futur époux ne voulait qu'une chose de ce mariage : obtenir des papiers français.

Tout commence en 2005, lorsque cette comptable rencontre sur son lieu de travail un homme, travaillant dans le bâtiment et dont elle tombe amoureuse. Mais peu à peu, la femme déchante : "il se montre provocateur, agressif, violent", explique le journal local. "Il y a eu un changement de comportement chez lui. C'était très dur pour moi d'avaler la pilule. J'ai compris que je vivais avec quelqu'un qui me mentait, qui me jouait la comédie. J'ai servi d'appât pour lui permettre d'obtenir un droit de séjour en France", raconte-t-elle à La Provence.

Elle demande alors une annulation du mariage. "J'ai décidé de sortir les griffes", lance-t-elle au journal. Son avocate parle alors d'un "mariage gris", terme utilisé quand l'un des deux époux a été abusé par l'autre. "Lorsque l'un des époux joue le jeu de la séduction à l'autre pour des raisons administratives, cela crée des désastres dans la vie privée du futur conjoint utilisé comme un passeport", explique l'avocate au quotidien.

Les photos du mariage, une preuve accablante

Pour appuyer la demande d'annulation de son mariage, la cour d'appel d'Aix-en-Provence étudie les photos de l'union. Le constat est clair : sur les 88 clichés fournis, le mari "sourit à peine" et "ne regarde pas son épouse, même sur les photos où le couple est seul", détaillent les juges, selon La Provence, qui ajoute que ces photos, le mari-lui même qui les a fourni...

À lire aussi
Carte de Nanterre justice
Nanterre : un homme jugé pour avoir tenté d'immoler le fils de son ex-compagne

Finalement, l'annulation du mariage est prononcée par le tribunal d'Aix-en-Provence, chargée de cette affaire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Aix-en-Provence Mariage
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants