1 min de lecture François Hollande

Hollande lance le 3e plan cancer et demande un programme national de réduction du tabagisme

François Hollande a lancé le 3e plan cancer 2014-2019. Doté de 1,5 milliard d'euros, il sera centré sur la lutte contre le tabagisme et le dépistage du col de l'utérus, qui tue plus de 1.000 femmes chaque année.

François Hollande à l'Élysée le 3 février 2014.
François Hollande à l'Élysée le 3 février 2014. Crédit : AFP / PATRICK KOVARIK
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

François Hollande a demandé ce mardi 4 février à la ministre de la Santé Marisol Touraine de présenter "avant l'été un programme national de réduction du tabagisme". En présentant le 3e plan cancer  (2014-2018), le président a précisé que les hausses du prix du tabac se poursuivraient mais que désormais "les recettes supplémentaires abonderont un fonds dédié à la recherche, à la prévention et à la prise en charge du cancer".

>
François Hollande : "Les inégalités entre les Français s'aggravent en matière de cancer" Crédit Image : RTL | Crédit Média : Odile Pouget | Durée : | Date :

Meilleur dépistage du cancer du col de l'utérus

Ce troisième plan cancer sera doté de 1,5 milliard d'euros. Il a par ailleurs a déclaré qu'il voulait voir étendu à "80% des femmes" le dépistage du cancer du col de l'utérus, mardi lors de la présentation du 3e plan de lutte contre le cancer (2014-2019). "Le cancer du col de l'utérus fera également l'objet d'un dépistage systématique. Il atteint aujourd'hui 3.000 femmes et provoque plus de 1.000 décès chaque année. Dès lors, la généralisation du frottis (test de dépistage, NDLR) tous les trois ans pour 80% des femmes contre 60% aujourd'hui réduira la mortalité de 30% en dix ans", a déclaré François Hollande. Le président a également annoncé le doublement "d'ici cinq ans" de la "couverture vaccinale" contre ce cancer, "ce qui permettra son éradication à terme".

Doublement des essais cliniques en cinq ans

L'augmentation des essais cliniques est aussi au programme. "Les essais cliniques concernent aujourd'hui 25.000 patients. L'enjeu du plan cancer, c'est de doubler en cinq ans le nombre des essais cliniques pour qu'ils concernent tous les cancers et notamment les 1.700 cancers pédiatriques et toutes les régions, notamment celles qui sont aujourd'hui les moins concernées et je pense à l'outre-mer", a déclaré le chef de l’État.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
François Hollande Cancer Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants