1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Vers une révolution du système de la formation professionnelle
2 min de lecture

Vers une révolution du système de la formation professionnelle

REPLAY / ÉDITO - Dans le cadre d'une réforme de la formation professionnelle, les salariés et les chômeurs bénéficieront d'un compte personnel de formation. Il entrera en vigueur à compter du 1er janvier 2015.

Bénédicte Tassart
Bénédicte Tassart
Vers une révolution du système de la formation professionnelle
03:21
Vers une révolution du système de la formation professionnelle
03:22
Bénédicte Tassart

Pourquoi ne pas entamer, l'année prochaine, une formation pour évoluer dans sa carrière, voire changer de métier ? C'est l'occasion, puisque le système de la formation professionnelle va être révolutionné. À compter du 1er janvier 2015, cela devrait normalement être plus efficace et plus simple.

Exit le droit individuel à la formation (Dif), peu utilisé. Exit aussi (on l'espère) le scandale des 32 milliards d'euros de la formation professionnelle qui sert avant tout à faire vivre des organismes de formation à qui on ne demandait rien ou peu. Jusqu'à présent, cet argent pouvait servir pour 50.000 formations différentes. C'est plus qu'une usine à gaz : c'est un mic-mac indéfinissable. Une formation sur deux seulement débouche sur un emploi.

Le salarié choisit sa formation

Le 1er janvier prochain, entre en vigueur le compte personnel de formation (CPF). Deux populations sont concernées : les salariés et les chômeurs. Le nouveau compte vous suit tout au long de votre vie professionnelle, jusqu'à votre retraite, et pas seulement pour les années que vous passez dans une même entreprise.

Avant le 31 janvier prochain, vous recevrez votre compte. Vous connaîtrez le nombre d'heures que vous avez accumulées. Votre employeur devra vous recevoir tous les deux ans pour un entretien spécifique, pour vous proposer des formations. S'il ne le fait pas, au bout de six ans, il sera sanctionné. Il devra, de toute façon, verser de l'argent sur votre compte pour financer des formations.

À lire aussi

Ensuite, c'est vous qui choisissez la formation, même sans en informer votre employeur. Il vous suffira simplement de contacter votre Fongecif. Votre compte personnel de formation ne sera plus géré par votre patron, mais par la Caisse des Dépôts et Consignations. Simplement, votre employeur devra donner son accord sur le calendrier de votre formation, pour que vous puissiez vous absenter de votre travail.

Le chômeur s'exonère de la case Pôle Emploi

Côté chômeurs, cela change vraiment. Les entreprises financent aussi désormais la formation des chômeurs. Aujourd'hui, on estime qu'un demandeur d'emploi doit attendre sept mois avant de se voir proposer une formation. Désormais, le chômeur pourra actionner son droit directement, sans demander l'avis de son agent de Pôle Emploi.

Les textes sont là. Maintenant, il faut que les hommes suivent. Aujourd'hui, seul un ouvrier sur trois suit une formation. Pour les cadres, c'est un sur deux. On estime que d'ici vingt ans, 30% des métiers que l'on connaît auront disparu. Il faut donc que cela marche.

Le bloc notes du jour

"L'Europe ne va pas si mal que certains le pensent" : c'est le patron de la banque centrale allemande qui le dit. Jens Weidmann estime que la chute des prix du pétrole devrait suffire à faire repartir l'économie. La croissance va revenir toute seule. Espérons-le !

La note du jour

16 sur 20 à Kodak. L'ancien géant de la photo va présenter le mois prochain son premier modèle de smartphone, avec bien-sûr une spécificité photographie. Un moyen de survivre pour le groupe né en 1881, qui est passé en quelques années de 145.000 à 8.000 salariés seulement.

RTL vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/