1 min de lecture France

Schneider Electric, une "grosse réussite française"

INVITÉE RTL - Christel Heydemann, présidente de Schneider Electric France, revient sur l'histoire de cette entreprise née dans Le Creusot il y a 180 ans.

Micro générique Switch 245x300 Le Mag de l'Éco Jean-Baptiste Giraud
>
Schneider Electric, une "grosse réussite française" Crédit Image : MIGUEL MEDINA / AFP | Crédit Média : Agnès Bonfillon,Sylvain Charley | Durée : | Date : La page de l'émission
Agnès Bonfillon
Agnès Bonfillon Journaliste RTL

Contrairement à ce que pensent beaucoup de gens, Schneider Electric est bien une marque française, et non allemande. La société a été fondée il y a 180 ans par les frères Schneider au Creusot, en Saône-et-Loire. Aujourd'hui, "on est présent dans plus de 140 pays dans le monde", se félicite la présidente de Schneider Electric France au micro de Jean-Baptiste Giraud, d'Économie Matin.

Les technologies de cette "grosse réussite française" sont "très peu connues, mais présentes partout", explique Christel Heydemann. "Nos technologies sont dans un bâtiment sur trois dans le monde", étaye l'entrepreneur. Très connue par sa sécurité et sa fiabilité, la marque jouit d'une très bonne réputation à l'international.

Dernier cheval de bataille de l'entreprise : la transition énergétique "au sens large". Schneider Electric organise d'ailleurs un l'Innovation Summit, les 5 et 6 avril à la Porte de Versailles, lors duquel "on invite des milliers de clients pour montrer toutes les innovations qui existent".

La minute conso

Le tribunal de grande instance de Nanterre va juger mardi 13 mars la première action de groupe de consommateurs, déposée en France en 2014, à l'encontre de l'administrateur de biens Foncia. L'association de consommateurs UFC-Que Choisir a pris la tête de cette action de groupe. Elle accuse Foncia d'avoir empoché indûment 44 millions d'euros sur 5 ans. 

À lire aussi
consommation
Les infos de 7h30 - Électroménager : ce qu'il faut savoir sur la nouvelle étiquette énergie

Le géant de l'immobilier a facturé à 318 000 locataires des frais d'expédition de 2,30 euros par mois pour leur envoyer leurs quittances de loyer. Pour l'instant, Foncia a été blanchi par la cour d'appel et de cassation, mais les consommateurs poursuivent leur action en justice.

Pourquoi tenter une l'action de groupe ? Car seul, un consommateur n'aurait pas engagé une action en justice pour 2,30 euros, mais avec l'action de groupe, il pourrait être indemnisé. Seul bémol, le délai : il faut plusieurs années avant que la justice se prononce. Sur le fond, l'idée des actions de groupe n'est pas de multiplier les actions en justice, mais de dissuader les entreprises d'outre-passer leurs droits. Seules 15 associations de consommateurs agréées peuvent porter une action de groupe en justice.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
France Entreprises Énergie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants