1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Radars : les recettes des amendes devraient flamber en 2017
2 min de lecture

Radars : les recettes des amendes devraient flamber en 2017

ÉDITO - Pour lutter contre la mortalité, l'État envisage notamment de multiplier les radars sur les bords des routes.

Un radar fixe sur une route nationale (illustration)
Un radar fixe sur une route nationale (illustration)
Radars : les recettes des amendes devraient flamber en 2017
02:51
Radars : les recettes des amendes devraient flamber en 2017
02:54
Loïc Farge
Loïc Farge

On tend vers une hausse très forte des recettes tirées des radars. C'est très sérieux. C'est noyé dans une annexe de la Loi de finances, mais le chiffre étonne. Un milliard d'euros : voilà la  prévision de recettes que le gouvernement espère des radars. Une hausse de 25% que le Trésor public, qui n'a pas beaucoup d'humour, va bien sûr se donner les moyens de récupérer. Bercy, qui sait que le Budget sera difficile à boucler l'an prochain, va pousser les feux pour récupérer les 981 millions budgétés déjà pour 2017.

Comment le ministère des Finances peut-il anticiper ces recettes à venir ? En multipliant de façon systématique les implantations de radars, de préférence dans des zones à fort rendement potentiel. Il y en aura 4.600. Il va aussi doubler le nombre de systèmes flashs autonomes (il y en aura 500). Il va également privatiser la gestion des radars embarqués dans des voitures banalisées. Concrètement : des sociétés privées, qu'il faudra bien sûr intéresser à la recette, devraient pouvoir verbaliser sur la route. Après les autoroutes, qui ne sont plus des espaces publics, les PV parisiens, que la maire veut faire lever par des sociétés commerciales, ce sont maintenant les amendes radars qui vont être rentabilisé par des entreprises privées.

C'est aussi un moyen d'enrayer les accidents de la route. Mais le problème, c'est que les pouvoirs publiées bastonnent à tout va depuis des années et que, malheureusement, la courbe des accidents repart à la hausse depuis trois ans. Il faudrait regarder du côté de la Grande-Bretagne, qui a un taux de mortalité routière très faible (28 morts pour un million d'habitants, contre 53 en France). Elle fait un usage parcimonieux, mais très ciblé des radars. Ce modèle aurait pu conduire à une réflexion sérieuse sur la situation française avant d'appuyer sur le seul bouton des amendes. Personne, en effet, ne peut imaginer que la recette financière soit, dans ce dossier, une finalité en soi...

Le bloc notes

- Pour la troisième année consécutive, les pensions des salariés et cadres du privé ne seront pas augmentées en 2016.

À lire aussi

- Il va être difficile d'acheter son foie gras de Noël : les prix vont augmenter de 20%.

- Un redresseur d'entreprises va se pencher sur l'avenir du sanctuaire de Lourdes, dont les comptes sont déficitaires.

La note du jour

15/20 à François Hollande. Le président suspend sine die sa visite officielle à Varsovie après l'annulation abracabrantesque d'une commande de 50 hélicoptères. La Pologne confirme son statut de passager clandestin de l'UE.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/