1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Pourquoi les grandes surfaces misent-elles déjà tout sur la rentrée ?
2 min de lecture

Pourquoi les grandes surfaces misent-elles déjà tout sur la rentrée ?

REPLAY - Les grandes enseignes misent dès juillet sur les produits de la rentrée scolaire dans une période cruciale pour leur chiffre d'affaires.

Des enfants s'apprêtent à entrer dans leur salle de classe, le 3 septembre 2014, jour de rentrée, à Lyon (archives)
Des enfants s'apprêtent à entrer dans leur salle de classe, le 3 septembre 2014, jour de rentrée, à Lyon (archives)
Crédit : AFP / JEFF PACHOUD
Pourquoi les grandes surfaces misent déjà tout sur la rentrée ?
03:26
Jacques Serais

Pourquoi les grandes surfaces misent-elles déjà tout sur la rentrée, en plein été ? Les vacances à peine entamées, cartables, trousses et cahiers ont envahi les rayons des supermarchés en France. Pour les grandes enseignes, la rentrée scolaire c'est maintenant ou jamais.

La rentrée des classes, c'est d'abord une guerre commerciale et marketing entre les grands distributeurs. Le match commence très tôt, dès que les premières listes de fournitures sont envoyées aux parents. Juillet-août-septembre, ce sont trois mois qui se placent juste derrière les fêtes de fin d'année en termes de chiffre d'affaires. Un marché qui pèse plus de 500 millions d'euros.

Des sommes colossales en jeu

Par exemple, rien que sur le rayon papeteries des grandes enseignes, c'est la moitié du chiffre d'affaires qui est en jeu. Du côté des cartables, des sacs et des trousses, c'est même près des trois quarts du chiffre d'affaires du rayon maroquinerie qui se joue.

Pour ne pas se rater, la meilleure solution, pour les grandes surfaces, c'est d'être offensif. Chacun y va de sa campagne de promotion. Quitte à rapidement faire oublier le temps des vacances aux clients.

Les consommateurs ne peuvent pas tout acheter le même mois

Jacques Creyssel de la Fédération du commerce
À lire aussi

Et même en plein cœur de l'été, il y a vraiment une demande pour les fournitures scolaires. Car les Français qui partent en vacances privilégient le mois d'août. Alors pour eux, les courses de rentrée se font généralement au tout début de la période estivale. 

Ceux qui ne partent pas en vacances ont eux aussi tendance à faire leurs courses de rentrée le plus tôt possible. Jacques Creyssel est le délégué général de la Fédération des entreprises du commerce et de la distribution et nous dévoile l'autre raison qui explique l'anticipation de la rentrée pour les grands magasins. "Il y a un étalement des achats parce que les budgets des consommateurs sont contraints, explique-t-il. Ils ne peuvent pas tout acheter le même mois. "

189 euros en moyenne pour un élève de 6e

Enfin, les consommateurs ont aussi intérêt à faire leurs courses le plus tôt possible. Pour Thierry Vidor, directeur général de l'association Familles de France, une rentrée anticipée est synonyme d'économies pour les familles. "Vous ferez plus d'économies en vous y prenant le plus tôt possible parce que vous avez des opérations promotionnelles, rappelle-t-il. Dès le 15 septembre, il y aura des coûts multipliés par deux ou trois."

Mais certaines familles n'ont pas le choix. Et ne peuvent faire autrement que d'attendre la fin du mois d'août et le rush des courses de dernière minute. L'allocation de rentrée scolaire n'est délivrée qu'aux alentours du 20 août. Une aide indispensable pour de très nombreux foyers. Selon Familles de France, l'an dernier, le coût de la rentrée s'élevait à 189 euros pour un élève de 6ème.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/