1. Accueil
  2. Actu
  3. Eco Conso
  4. Pétrole : Ryad et Moscou d'accord pour stabiliser le marché
2 min de lecture

Pétrole : Ryad et Moscou d'accord pour stabiliser le marché

ÉDITO - En marge du G20 en Chine, l’Arabie Saoudite et la Russie ont conclu un accord pour stabiliser les prix du brut. Une association qui surprend.

Des puits de pétrole en Azerbaïdjan (illustration)
Des puits de pétrole en Azerbaïdjan (illustration)
Crédit : SIPA
Pétrole : Ryad et Moscou d'accord pour stabiliser le marché
00:02:36
Pétrole : Ryad et Moscou d'accord pour stabiliser le marché
00:02:42
Loïc Farge
Loïc Farge

Si un Pacs entre Moscou et Ryad - dont les intérêts stratégiques au Moyen-Orient sont manifestement divergents - pointe le nez, c’est qu’il y a urgence pour les deux principaux producteurs de pétrole de la planète. Le brut n’en finit pas de stagner sous la barre des 50 dollars le baril depuis 2014. Or pour faire remonter les cours, il n’y a pas de mystère. Puisque la politique de prix cassé imposée par l’Arabie Saoudite pour briser la production de pétrole de schiste américain n’a pas fonctionné, il faut passer à l’étage supérieur : réduire les quantités disponibles au niveau mondial pour rééquilibrer l’offre et la demande. En clair : pomper moins de brut en espérant faire grimper les prix.

La précédente tentative a été un échec en avril dernier. Mais à cause essentiellement d’un bras de fer entre les deux ennemis jurés de la région, le Royaume Saoudien et l’Iran. Là, c’est Moscou qui entre sur la piste de danse. Et Vladimir Poutine, dont l’économie est à genoux, a d’autres arguments à faire valoir. Sa diplomatie domine aujourd'hui cette région du monde. Une coopération, voire une entente, pour peser sur la production devient une option plausible. Et son impact les cours de l’or noir tout autant.
Peut-on s’attendre à la fin de l’épisode du pétrole bon marché ? Il est trop tôt pour être définitif. Mais tout concourt pour que le prochain rendez-vous à Alger, fin septembre, fasse avancer ce projet. L’Arabie Saoudite emprunte pour boucler son budget. La Russie traverse sa plus grave récession depuis seize ans. Son allié iranien est en bute à d’immenses besoins financiers après des décennies d’embargo. Le Venezuela, l’Algérie ou le Nigéria sont au bord de la rupture. En clair, si ce n’est déjà fait, c’est le moment de remplir sa cuve de mazout.

Le bloc-notes

Orange Bank, c’est pour février prochain. L'ouverture des comptes sera proposée dans les boutiques de l’opérateur de télécoms.

La note du jour

13/20 à Vera Jourova. La commissaire européenne à la protection des consommateurs veut rouvrir le Dieselgate de Volkswagen au motif de pratique commerciale déloyale. Les Européens lésés méritent d'être au moins aussi bien traités que les Américains.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire