1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Pénurie d'essence : comment réduire sa consommation pour limiter les risques ?
3 min de lecture

Pénurie d'essence : comment réduire sa consommation pour limiter les risques ?

ÉCLAIRAGE - Six des huit raffineries françaises sont impactées par la protestation contre la loi Travail. Les Français sont nombreux à ne plus être en mesure de faire le plein de carburant et l'heure est aux économies.

Des voitures sur le périphérique
Des voitures sur le périphérique
Crédit : AFP / Archives, Kenzo Tribouillard
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin

Six des huit raffineries françaises sont à l'arrêt ce lundi 23 mai, selon la CGT. Le mouvement contre la loi Travail touche désormais le secteur des carburants et la pénurie, qui touche essentiellement le nord et l'ouest de la France, prend de l'ampleur. 

Tandis que la CGT souhaite la poursuite de la mobilisation, le dépôt pétrolier de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) aurait été bloqué par les syndicalistes dans la nuit du 22 au 23 mai. Les Français sont nombreux à ne plus être en mesure de faire le plein de carburant. Il est donc nécessaire d'adapter sa conduite et l'utilisation de son véhicule à cette situation.

Jouer la prudence avant de prendre le volant

La conduite économique, ça s'anticipe. Vérifier plusieurs points en amont du trajet - qu'il soit court ou long - permet de réduire sa consommation de carburant. En premier lieu, il faut vérifier le niveau d'huile-moteur. Certaines compagnies vantent des huiles pouvant conduire à l'économie "d'un plein par an". La pression des pneus doit elle aussi être contrôlée. Des pneus sous-gonflés peuvent augmenter de 4% la consommation de carburant, selon consoglobe.com

Celle-ci est à vérifier chaque mois. Enfin, alléger son véhicule en le débarrassant des attributs inutiles - galerie vide ou encore barres de toit - permet un meilleur aérodynamisme et, là encore, une consommation plus basse. Cela se vérifie davantage sur les voies rapides, où les mesures à prendre ne sont pas les mêmes que pour un trajet en ville.

En agglomération : l'anticipation de mise

À lire aussi

En agglomération, de petites règles de vigilance permettent de réaliser une réduction de sa consommation d'essence. Il vaut par exemple le coup de couper le moteur à partir d'une minute d'immobilisation. Ainsi, le dispositif "stop and start" dont disposent de nombreux véhicules récents s'avère utile. Ne pas laisser tourner le moteur dans le vide, en cas d'arrêt au feu rouge par exemple, peut toutefois engendrer un manque de lubrification du moteur. 

Adapter son allure au bon rapport de vitesse évitera aussi de surconsommer : plus le rapport de vitesse est élevé, moins la consommation de carburant est forte. Ainsi, ne pas faire vrombir le moteur revient à adopter une conduite écologique et économique.

La conduite en ville s'anticipe. Il faut être vigilant à l'état du trafic devant votre voiture, pour ralentir suffisamment tôt et ne pas avoir à piler - et surconsommer - lorsque celui-ci se densifie. Pour ralentir, rétrogradez à l'approche des feux, en utilisant le frein moteur plus que le frein à pied, pour un freinage plus économique.

Sur autoroute : une vitesse stable et inférieure aux limitations

À bord, l'utilisation de la climatisation est elle aussi à éviter. Cela est notamment valable sur l'autoroute : pour une vitesse de 130km/h, l'activation de la climatisation peut être responsable de 15% de consommation supplémentaire. Sur les voies rapides comme en agglomération, fermer les fenêtres permet aussi d'optimiser l'aérodynamisme. Si ces mesures risquent de provoquer des coups de chaud aux passagers, elles ne devraient pas être trop difficiles en ce début de semaine, où la météo n'est pas au beau fixe sur la majorité du territoire.

Utiliser le régulateur de vitesse sur les voies rapides et les autoroutes assure une stabilité dans la vitesse et, par conséquent, une consommation raisonnée de carburant. Adopter une allure "légèrement inférieure à la limite autorisée", comme l'avance consoglobe.com, permet aussi de réduire la consommation tout en augmentant le trajet de très peu de temps supplémentaire : rouler à 120 km/h au lieu de 130 permettra ainsi d'économiser 1 litre tous les 100 kilomètres, tout en faisant perdre au conducteur 4 minutes seulement de trajet.

Enfin, adaptez votre vitesse en cas de montées et de descentes : réduire la vitesse en montée et lâcher la pédale d'accélération en descente "tout en restant sur le plus grand rapport possible" permettra là encore d'utiliser moins de carburant.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/