1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Paris : l'embarrassante ardoise des Velib'
1 min de lecture

Paris : l'embarrassante ardoise des Velib'

Un rapport de l’Inspection générale de la mairie de Paris pointe de nombreux dysfonctionnements dans la gestion du service de location de vélos de JC Decaux.

des techniciens lors d'une opération de maintenance d'une station Vélib' le 10 novembre 2015 à Paris.
des techniciens lors d'une opération de maintenance d'une station Vélib' le 10 novembre 2015 à Paris.
Geoffroy Lang
Geoffroy Lang

La mairie de Paris semble globalement satisfaite de son partenariat avec JC Decaux pour l'exportation du service de location de vélos. Faute de temps pour proposer un nouvel appel d'offres pour l'exploitation des Velib' à Paris, la mairie a d'ailleurs accordé une prolongation de 10 mois au groupe JC Decaux alors que le contrat actuel devait arrivé à expiration le 28 février 2017. Pourtant, Le Parisien révèle que le groupe JCDecaux n'est pas irréprochable dans sa gestion du parc Vélib' selon un rapport de l'Inspection générale de la ville de Paris.

Ce document de 66 pages remis au cabinet d'Anne Hidalgo en février dernier pointe de nombreuses défaillances dans la gestion des Vélib' par JC Decaux, du manque de transparence des comptes aux engagements non respectés de la part de la Somupi, la filiale du groupe JCDecaux en charge de Vélib’. "Si le recours à une société dédiée pour gérer le marché public pouvait laisser présager une meilleure transparence des financements, la réalité est tout autre", assène les auteurs de ce rapport auquel Le Parisien a eu accès, "L’équilibre du contrat, fortement modifié par trois avenants et deux transactions, est aujourd’hui en défaveur de la Ville."

Ces nouvelles révélations viennent mettre à mal les arguments de l'ex-maire de Paris, Bertrand Delanoë, qui garantissait que "l’entretien et l’exploitation de Vélib’" ne coûteraient "pas un centime au contribuable" lors de la création de ce service en 2007. "Au contraire, notre collectivité percevra une redevance annuelle de 3 millions d'euros", se félicitait le prédécesseur d'Anne hidalgo. On estime que la facture du service de location de vélo s'élève à 16 millions d'euros pour la mairie de Paris.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/