1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Opel : PSA engage un vaste plan de départ volontaires en Allemagne
2 min de lecture

Opel : PSA engage un vaste plan de départ volontaires en Allemagne

ÉDITO - Le constructeur automobile allemand Opel, repris l'été dernier par PSA, a annoncé le lancement d'un plan de départs volontaires pour ses salariés allemands. Il s'agit de réduire 30% de la masse salariale.

Opel lance un plan de départ volontaires pour ses salariés allemands
Opel lance un plan de départ volontaires pour ses salariés allemands
Crédit : SIPA
Opel : PSA engage un vaste plan de départ volontaires en Allemagne
03:14
Loïc Farge
Loïc Farge

Les attentes sont spectaculaires. On parle d'une opération qui concernerait plusieurs milliers de salariés, toutes catégories professionnelles confondues. L'objectif est très clair : mettre Opel au standard d'efficacité et de productivité des usines tricolores.

Concrètement, cela doit se traduire par une réduction de 30% de la masse salariale. Il s'agit, il faut le souligner, de départ volontaires. C'est un plan négocié avec le comité d'entreprise et qui, en théorie, exclut tout licenciement sec.

Le groupe PSA n'a pas le choix. Pour être efficace, ce genre de programme d'allègement de la masse salariale doit être très incitatif. Les salariés allemands le savent. Leurs négociateurs, qui sont toujours de solides experts, mieux encore. Il n'y aura donc aucune barrière d'âge ou de qualification.

Ingénieurs, manutentionnaires ou comptables, ce plan est ouvert à tous. La prime sera fonction de l'ancienneté et du salaire. Avec une seule limite : elle ne pourra excéder 275.000 euros.

Opel perd beaucoup d'argent

À lire aussi

C'est d'abord par réalisme économique que le comité d'entreprise accepte un programme manifestement très sévère en termes d'emploi. Opel perd beaucoup d'argent depuis 1999. L'entreprise affiche encore, sur les cinq derniers mois, un résultat négatif de 180 millions.

Par ailleurs, dans les usines de la marque à l'éclair qui sont implantées en Allemagne, la facture de conception et de fabrication d'un seul véhicule est quasiment identique à celle de deux voitures sur les chaines de PSA. Un retard de productivité insurmontable dans la compétition internationale.

Il y a aussi le réalisme social. Les syndicats auront un droit de veto sur chacun des départs volontaires. Comme la moyenne d'âge des salariés d'Opel en Allemagne est élevée, ils vont pouvoir favoriser les dossiers les plus pertinents.

Enfin, il y a un calcul stratégique. Ce plan va ouvrir des négociations sur de nouveaux droits pour les salariés restants, et surtout (c'est peut-être le plus important) alimenter positivement le débat sur le maintien des usines et des investissements du français PSA sur le sol allemand. Pour les syndicats locaux, c'est le prototype d'une négociation qui prépare l'avenir.

Les plus

- Le gouvernement va consacrer 5 milliards à la redynamisation des centres-ville de taille moyenne. Une stratégie indispensable pour briser une spirale terriblement négative pour l'équilibre du territoire.

- Il n'y aura plus de tarifs réglementés pour le gaz à compter du 1er juillet 2023.

La note du jour

14/20 à Alizée Joey-Montana. Cette jeune femme de 26 ans vient de décrocher le job le plus cool du monde. Pour 23.000 euros par an tous frais payés, elle va faire le tour du monde sur des voiliers d'un loueur italien pour s'assurer de la qualité du service.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/