1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Les exonérations de charges créent-elles vraiment de l'emploi ?
2 min de lecture

Les exonérations de charges créent-elles vraiment de l'emploi ?

ÉDITO - Les aides à l’embauche dans les PME seront prolongées jusqu'au 30 juin 2017. Une bonne nouvelle pour les entreprises et l’emploi ?

Les exonérations de charges créent-elles vraiment de l'emploi ?
03:14
Les exonérations de charges créent-elles vraiment de l'emploi ?
03:17
Loïc Farge
Journaliste

C'est un sujet sur lequel que la droite comme la gauche valorisent beaucoup cette intention dans leur programme présidentiel. Ces aides visent à relancer l’emploi et lutter contre le chômage des jeunes, soit en supprimant les charges patronales des petites entreprises, soit en offrant une prime à l’embauche qui dans les faits effacent le poids financier des cotisations sociales dans les comptes des TPE et PME.

Le premier schéma, c’est celui de Sarkozy-Fillon de 2009 avec le dispositif d’aide aux TPE. Le second, c’est celui de Hollande-Valls avec l'aide à l’embauche PME lancé il y a un an, et qui revient  à annuler les charges sur un poste au Smic grâce à une aide de 500 euros par trimestre durant deux ans en échange d’un recrutement de plus de six mois.

Ces mécanismes sont-ils efficaces ? C’est comme pour les manifs : c'est efficace selon les organisateurs. La ministre du Travail affiche un tableau où brillent près d’un million d’inscriptions au programme d’aide aux PME. À ce niveau, on est prêt de la recette magique. Mais c'est plus problématique, selon la police des chiffres. Sur ce million de jobs, environ 900.000 seraient des effets d’aubaine.

Le chômage est un problème structurel que les mesures catégorielles ne font qu'effleurer

Christian Menanteau

Concrètement, l’État aurait subventionné des emplois qui, dans presque tous les cas, auraient été créés par les entreprises. Pis encore, une étude du Trésor de Bercy estime que le nombre d’emplois nets créés en 2016 par ce dispositif ne dépassera pas, au terme de l’expérience, 60.000 postes à temps plein.

À lire aussi

Ce sont donc des dispositifs plus politiques qu’économiques : c’est ce que sous-entendent les études économiques après analyse de ces dossiers. C'est même l’hypothèse qui ressort de l'examen du programme d’aide aux PME de Hollande. C’est la conclusion aussi qu’en tirent les experts sur l’impact des dispositions Sarkozy. En termes de soldes d’emplois créés, on constate, huit ans après le lancement de ces derniers dispositifs Sarkozy, que leurs effets sur la balance entre les embauches et les licenciements s’affichent à l’équilibre.

En clair, une mesure isolée comme la réduction des charges, qui a été le leitmotiv du patronat et l’engagement des responsables politiques des deux derniers quinquennats, n’est pas une base suffisante pour relancer l’activité des entreprises et l’emploi. Le chômage est un problème structurel que les mesures catégorielles ne font qu'effleurer.

La note du jour

13/20 à la mairie d'Orléans qui, après Brest, sera la deuxième ville de France à installer un téléphérique urbain. Un système souvent plus efficace et moins coûteux que les infrastructures traditionnelles.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/