1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Le secteur du bâtiment pourrait rebondir en 2015
2 min de lecture

Le secteur du bâtiment pourrait rebondir en 2015

REPLAY / ÉDITO - En 2015, plusieurs indicateurs pourraient passer au vert dans le secteur du bâtiment. Le marché de la rénovation devrait redécoller, grâce notamment au crédit d'impôt pour la transition énergétique.

Martial You
Martial You
Le secteur du bâtiment pourrait rebondir en 2015
02:30
Martial You

Il y a un certain nombre de clignotants qui pourraient passer au vert en 2015 pour un secteur qui a quand même perdu 100.000 emplois depuis 2008. On tourne actuellement sur 30.000 postes en moins par an.

Aides à la rénovation

Les professionnels du bâtiment vont faire beaucoup de pédagogie sur un dispositif mis en place par Manuel Valls et Ségolène Royal : le crédit d'impôt pour la transition énergétique. Vous allez beaucoup en entendre parler dans les semaines qui viennent, car les artisans misent sur cet avantage fiscal pour relancer le marché de la rénovation.

Si vous améliorez l'isolation de votre maison en calfeutrant vos combles, si vous achetez une chaudière à condensation ou si vous installez une borne de recharge pour un véhicule électrique, vous pouvez déduire 30% de la somme (jusqu'à 16.000 de travaux).

Pour le bâtiment, c'est crucial car ce genre de travaux représente 50% de l'activité. Ce sont des chantiers qui remplissent tout de suite le carnet de commandes. La Fédération du bâtiment espère voir le marché de la rénovation rebondir de 1,5% en 2015 grâce à ce dispositif.

Le prêt à taux zéro pour le neuf

À lire aussi

Le marché du neuf est toujours à l'arrêt. Mais là aussi, il y a quelques embellies qui semblent se profiler. Vous avez désormais un prêt à taux zéro qui devrait aider ceux qui achètent pour la première fois et qui n'ont pas d'apport pour obtenir un prêt.

Avec ce prêt à taux zéro, qui n'est remboursable qu'au bout de dix ans, vous pouvez obtenir un premier financement qui représente 15% du montant de votre achat. Pour la banque, cela correspond à un apport.

De nombreux programmes immobiliers attendent parfois deux ou trois commandes pour lancer les chantiers. Cet éléments va peut-être débloquer des situations. Là, on ne le saura qu'à l'automne. Car sur le marché du neuf, il faut du temps entre la signature d'un achat et la première grue de chantier.

L'étincelle ne peut venir que de l'État

Ces coups de pouce devraient coûter cher pour un État en faillite. Est-ce que cela va vraiment aider l'emploi ? Avoir un logement est la seconde priorité des Français quand on les interroge, juste après avoir un travail.

Pour répondre à la demande, il faudrait construire 500.000 logements neufs par an pendant dix ans. On atteint à peine les 300.000 constructions en ce moment. Le marché existe, la demande est là. Il faut juste une étincelle pour relancer ce marché. Cette étincelle ne peut venir que de l'État.

On a envie de dire que quand le bâtiment va, l'emploi va.

RTL vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/