1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Le rachat de Ouibus par Blablacar va créer un réseau unique en Europe
2 min de lecture

Le rachat de Ouibus par Blablacar va créer un réseau unique en Europe

Avec 300 gares TGV, 300 relais Ouibus, 3.000 gares régionales et 30.000 points de rencontres Blablacar, c'est tout le territoire qui va être couvert par ce géant des transports en commun.

Ouibus SNCF (Illustration)
Ouibus SNCF (Illustration)
Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Blablacar rachète le service Ouibus de la SNCF
03:32
Blablacar rachète le service Ouibus de la SNCF
03:32

Blablacar rachète les bus Macron de la SNCF. Cette opération est importante car elle a des aspects économiques et financiers. Mais son intérêt fondamental est ailleurs : cette opération conjugue, autour de 3 acteurs clés dans leur spécialité, une approche des déplacements qui pourrait préfigurer celle des 15 ou 20 ans à venir.

Stratégiquement, cette affaire tourne autour de multiples de 3 : 300 gares TGV, 300 relais OuiBus, 3.000 gares régionales et 30.000 points de rencontres Blablacar. Si vous interconnectez ces 3 réseaux avec de bons algorithmes de réservations qui épousent efficacement ceux des trains, des cars Macrons et l’usage du covoiturage, vous avez une toile unique qui enveloppe tout le territoire et qui rend l’usage individuel de la voiture, l’autosolisme, beaucoup plus occasionnel.

Une mobilité unique en Europe

Pour que ces 3 réseaux ne se cannibalisent pas, il faudra faire preuve d’une intelligence collective. Et il y a aussi une nécessité économique : la SNCF doit sérieusement se recentrer sur son métier, le rail, car la concurrence européenne arrive. Certes, OUIbus est une réussite : 14 millions de passagers, 40% du marché des bus long-courriers. Mais c’est aussi un gouffre financier, qui génère 30 à 40 millions de pertes.

Blablacar est en phase ascendante, se développe, équilibre enfin ses comptes, mais elle a beaucoup emprunté et elle doit élargir son portefeuille de clients. 

À lire aussi

Chacun dans son couloir peut certainement survivre. Mais ensemble, ils ont l’opportunité de mettre en place une mobilité porte à porte unique en Europe. Avec un atout non négligeable : le regroupement de ces moyens de déplacements sur OUI-SNCF, le premier site de e-transport français.

Sur le plan social, un plan de sauvegarde de l’emploi se prépare chez l’autocariste : 102 des 200 employés, essentiellement des conducteurs, devraient être recasés à la SNCF ou dans ses filiales. Il ne faut pas oublier que la SNCF est le champion français du transport de fret par la route. Par ailleurs, il est probable qu’ID Vroom, la filiale de covoiturage de la SNCF, soit à plus ou moins court terme elle aussi cédée.

Les plus

Les Français sont les Européens qui paient le moins souvent en cash, selon une étude reprise par la Banque de France. 

27 milliards de dollars en 24 heures, c’est le chiffre d’affaires réalisé par le site chinois Alibaba avec ses soldes pour la journée des célibataires. 

La note du jour

14/20 à Herbert Diess, le nouveau PDG de Volkswagen. Il a commandé 50 millions de batteries pour ses futurs modèles électriques. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/