1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Le prix du gaz est au plus haut : et si la Russie était la nouvelle OPEP ?
2 min de lecture

Le prix du gaz est au plus haut : et si la Russie était la nouvelle OPEP ?

ÉDITO - Alors que le prix du gaz est au plus haut sur le marché mondial depuis 2007, la Russie pourrait devenir la nouvelle organisation des pays exportateurs de pétrole.

Illustration d'un gazoduc
Illustration d'un gazoduc
Crédit : JOE KLAMAR / AFP
François Lenglet analyse la hausse du prix du gaz
03:49
François Lenglet

Le prix du gaz n'a jamais été aussi haut depuis 2007 et cela aura sûrement des conséquences sur notre facture qui aura augmenté de presque 4% au 1er juin. Des causes économiques sont à l'origine de cela : la reprise, particulièrement en Asie qui tire sur la demande mais aussi le comportement de la Russie qui limite ses exportations de façon délibérée. Premier fournisseur de gaz de l'Europe avec 40% de nos importations en 2019, elle est le second pourvoyeur de la France derrière la Norvège et très loin devant les autres.

Si la Russie restreint autant ses exportations, c'est pour faire grimper les prix, comme l'OPEP le faisait pour le pétrole naguère mais il y a aussi des raison géo-politiques car le gaz est au centre de la stratégie de puissance de Moscou en Europe. Dans quelques jours, un gazoduc géant, appelé "Nord stream 2", reliant l'ouest de la Russie à l'Allemagne installé au fond de la mer Baltique sera terminé après 10 milliards d'investissements et es années de travaux avec un imbroglio politique international. 

Donald Trump, ancien Président des USA ne voulait pas de ce gazoduc, il estimait que qu'il ne voulait pas voir l'empire russe s'installer en Europe et l'a fait savoir sans ménagements à Angela Merkel. Des sanctions avaient même été entreprises aux entreprises américaines impliquées dans le projet. Plusieurs se sont ainsi retirées alors que Joe Biden est dans une forme de détente, avec une perspective de trouver un accord pour déboucher ce tuyaux. 

Une volonté de nous installer dans une dépendance ?

En lançant Nord stream 2, les Russes font coup-double : ils se rendent incontournables en limitant pour eux les sanctions internationales et privent leur ennemi ukrainien des redevances que leur pays perçoit aujourd'hui grâce à la route terrestre acheminant le gaz. En résumé, ils contraignent Berlin et asphyxient Kiev

À lire aussi

Si cela a une importance si considérable, c'est que le gaz est en plein boom. La décision prise par l'Allemagne d'arrêter le nucléaire est une opportunité formidable pour Moscou car l'électricité des centrales à l'atome est remplacé progressivement par l'éolien, par l'énergie solaire mais ce sont des sources d'énergies intermittentes... Une nuit sans vent par exemple, ni l'une ni l'autre ne fonctionne. Aujourd'hui, l'Allemagne utilise beaucoup de charbon qui émane du carbone et c'est pour cela que Berlin tient autant à ce fameux gazoduc russe. 

Les Allemands considèrent la Russie comme un partenaire naturel pour l'Europe et pour l'Allemagne en particulier. Il y a aussi un homme politique allemand au coeur du complexe pétrolier où se mêlent les intérêts de l'Etat russe et ceux d'un petit groupe de milliardaires locaux. Cet homme est Gerhard Schroder, le prédécesseur de Merkel à la chancellerie. François Fillon est aussi sur le point d'être recruté par Poutine dans une éminente société pétrolière. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/