1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Le marché de la livraison des repas est en plein boom
2 min de lecture

Le marché de la livraison des repas est en plein boom

REPLAY - REPLAY / ÉDITO - Uber, le dynamiteur du service de taxi, se lance dans la livraison de repas à domicile. Un marché d’avenir.

Le marché de la livraison des repas est en plein boom
02:29
Le marché de la livraison des repas est en plein boom
03:11
Loïc Farge
Loïc Farge

L’arrivée d'UberEATS service, qui est déjà présent aux États-Unis et en Espagne, ne fait qu’allumer le projecteur sur une activité en pleine effervescence : la livraison à domicile de repas préparés par des restaurateurs. Un marché estimé en Europe à plusieurs dizaines de milliards dans les dix ans qui viennent. Au  rythme actuel des investissements et des progressions d’activités des différents concurrents, la France sera très rapidement submergée de livreurs à vélo ou en voiture avec le porte-bagage ou le coffre garni de repas complets.

Le livreur de pizzas est d’ores et déjà rangé au placard des souvenirs de la vielle économie. Les poids-lourds de la nouvelle - celle de l’intermédiation, de la géolocalisation, des bases de données et du smartphones qui sait tout faire - transposent à la restauration la méthode Uber. Avec de gros moyens financiers. Il y a une sorte de ruée vers l'or. À côté du champion français Alloresto, l’Américain Tok Tok Tok déploie son concept depuis la banlieue parisienne et livre déjà les repas de ses 300 restaurants partenaires en 30 minutes.

La bataille de la dorade en croûte ou du gigot de 7 heures sur nos tables en 30 minutes s’annonce violente

Christian Menanteau

Le Belge Take Eat Easy  couvre Paris depuis un an et ses coursiers à vélo livrent les plats chauds des restaurateurs affiliés contre 7,50 euros. Cette startup, qui est la tête de pont de l’Allemand Zelando (premier site européen de e-commerce), a investi 10 millions d'euros pour se déployer à Bordeaux, Lyon et Lille. L’Anglais Deliveroo voit encore plus grand : 70 millions d’investissement pour attaquer le marché français par la province. La bataille de la dorade en croûte ou du gigot de 7 heures sur nos tables en 30 minutes s’annonce violente.

Les restaurateurs sont, au moins dans un premier temps, les grands gagnants du système. Les pionniers ont augmenté leurs ventes de 5 à 30% pour un coût additionnel très faible : pas de locaux nouveaux, pas de personnels supplémentaires, pas de vaisselle. Leur marge de progression est immense : sept Français sur dix ne vont jamais au restaurant.

Le bloc-notes

À lire aussi

- Colas, la filiale routière du groupe Bouygues, commercialisera dès janvier prochain une route photovoltaïque  capable de produire de l'électricité. Un kilomètre pourra assurer l'éclairage d'une ville de 5.000 habitants.

- ADP va investir près de 5 milliards d'euros pour accueillir 100 millions de passagers d'ici 2020.

La note du jour

15/20 à David Gurlé. Cet ingénieur est en train de bouleverser la sécurité des systèmes de messagerie. Les plus grandes institutions financières sont déjà clientes de Symphonie, le nom de sa jeune société.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/