1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. L'égalité hommes-femmes au travail est en marche
2 min de lecture

L'égalité hommes-femmes au travail est en marche

REPLAY / ÉDITO - Une étude révèle que l'égalité hommes-femmes sera atteinte en 2095 dans la sphère économique à l'échelle mondiale.

L'égalité hommes-femmes au travail est en marche
03:39
L'égalité hommes-femmes au travail est en marche
03:40

Au rythme actuel, l'égalité homme-femme dans la sphère économique sera atteinte dans le monde en 2095. C'est ce que révèle un nouveau rapport publié cette semaine par le Forum économique mondial. Il va falloir s'armer d'un peu de patience.

Heureusement, le calendrier s'annonce beaucoup plus favorable en Europe, même s'il reste encore beaucoup à faire dans nos contrées. Prenons quelques indicateurs, et d'abord l'emploi. Au niveau européen, zone pourtant privilégiée, le taux d'emploi des femmes n'est que de 62%, contre 74% pour les hommes. 

Le rattrapage est en marche

Ensuite, quand les femmes ont un job, elles sont sur-représentées dans les fonctions d'exécution (employée de bureau, métier de services et de la vente...), dont elles détiennent 75% des postes. Enfin, les femmes occupent 30% des métiers à temps partiel ou éclatés, contre 10% seulement pour les hommes.

Dire que la parité reste encore du domaine du discours serait excessif, parce que le rattrapage est en marche. Les femmes partent de loin, et les résistances sont vivaces. Passons sur les écarts de salaires à poste équivalent : tout le monde sait qu'il y a encore de 8 à 20% d'écart selon les métiers en France, et même de 12% dans la Fonction publique.

Les femmes partent de loin, et les résistances sont vivaces

Christian Menanteau
À lire aussi

En revanche, il y a une barrière qui résiste : celle qui bloque l'accession des femmes aux fonctions les plus rémunératrices. Elles ne sont que 28% dans les conseils d'administration du CAC 40. Il y a un objectif de 40% de femmes dans ces cénacles pour 2017. Il ne sera pas atteint, tout simplement parce qu'aujourd'hui elles sont trop peu nombreuses dans les conseils de direction qui en sont l'antichambre.

Dans les grandes entreprises, les choses évoluent positivement. En revanche dans les PME, qui constituent 95% du tissu économique, ce n'est franchement pas brillant. Il n'y a que 32% de femmes cadres ou managers, contre 54% d'hommes.

Blocage culturel

Ce qui serait absolument formidable, c'est que les femmes puissent se rattraper dans les entreprises de nouvelle technologie. On sauterait ainsi une génération. Malheureusement, ce n'est pas gagné là encore. Le déficit d'informaticiennes ou de spécialistes féminines du numérique est criant.

Ainsi, il n'y a que 7% de filles dans les 1.750 étudiants de l'École 42, cet établissement spécialisé dans la programmation informatique lancée à grand renfort de moyens par l'investisseur Xavier Niel, le patron de Free. Là, le blocage est culturel. Les filles sont plus nombreuses et souvent meilleures en Terminale S, et curieusement elles ne représentent plus que 25% des promotions des écoles scientifiques ou d'ingénieur.

Si les femmes veulent prendre le pouvoir, on voit bien qu'elles en ont les moyens. Allez les filles.

Le repère du jour

PSA sort du purgatoire et va revenir dans le CAC 40. Le constructeur automobile va remplacer le spécialiste des hautes technologies Gemalto.

La note du jour

05/20 à la représentation nationale. Elle vient de créer en douce une nouvelle taxe : une dîme sur les bateaux de plaisance qui vont mouiller dans les criques dites "protégées". Il fallait y penser...

RTL vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/