1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. L'armée française ne roule plus pour le "made in France"
2 min de lecture

L'armée française ne roule plus pour le "made in France"

Le gouvernement a choisi les 4x4 américains Ranger au détriment de plusieurs entreprises tricolores pour remplacer les P4 de l'armée de terre, assemblés à Sochaux.

François Hollande lors des commémorations du 14 juillet 2013
François Hollande lors des commémorations du 14 juillet 2013
Crédit : AFP
L'armée française ne roule plus pour le "made in France" : "Où va-t-on ?", demande un élu
01:08
Samuel Goldschmidt & Benjamin Hue

Le gouvernement ne joue plus le jeu du made in France. L'armée de terre française a décidé de remplacer ses P4 Peugeot vieillissants assemblés à Sochaux par des 4x4 Rangers américains flambants neufs, a révélé L'Est Républicain. Le contrat prévoit le renouvellement de 5.000 véhicules sur deux ou trois années. Une initiative accueillie d'un très mauvais œil par les entreprises tricolores alors que le secteur automobile à toutes les peines du monde à redémarrer.

Citroën et Renault ont présenté des véhicules. Deux sociétés du pays de Montbéliard ont mis au point la militarisation du Duster de Dacier. Le groupe Nedey Montbéliard est quasiment le seul à pouvoir appliquer en France la peinture aux normes de l'Otan sur les carrosseries. "Les bras nous sont tombés. C'est un véhicule produit aux États-Unis dans sa totalité qui va être importé. Donc bonjour la balance économique de la France. C'est un véhicule qui n'apporte aucune valeur ajoutée locale. Mais sans doute est il plus sexy qu'un Duster", s'étonne Alain Pilarsky, patron de Nedey.

Un choix guidé par la pure technique

Si le constructeur français n'a pas été retenu c'est pour une question purement pratique et technique. L'armée devait choisir entre trois véhicules, or le Duster de Renault Dacia, comme le Berlingo de Citroën, ne supportaient pas une charge utile d'une tonne... Seule le véhicule de Ford était dans la capacité de transporter cette charge soit 5 hommes et leur matériel de combat. Le ministère de la Défense avait un besoin urgent de 1.000 véhicules... L'appel d'offres, trop long, était donc impossible et la Grande Muette s'est tournée vers un choix sur catalogue de 4x4 disponibles immédiatement, via la centrale d'achat des marchés publics. Là, que ce soit Renault, PSA, ou Ford, le choix "patriotique" était impossible, explique le minsitère. Car aucun de ces véhicules n'est fabriqué en France. Le Duster : en Roumanie. Le Berlingo : en Espagne. Et le Ranger de Ford : en Afrique du Sud, avec toutefois des boîtes de vitesse fabriquée dans l'Hexagone. L'armée française n'a donc pas privilégié la plus petite facture mais un tout terrain suffisamment équipé.

Dans la région la plus industrielle de France, l'incompréhension domine. Le conseiller départemental du territoire de Belfort, Christophe Grudler, a lancé une pétition en ligne pour un retour à des fournisseurs français. "C'est incompréhensible pour les Français et pour moi. On ne peut pas dire que le gouvernement soutient l'industrie française et de l'autre côté passer des commandes auprès des fournisseurs de l'armée américaine. Si le gouvernement n'est pas le premier à faire preuve de patriotisme par rapport à son industrie, où va-t-on ?".

À lire aussi

Reste un mince espoir. Le marché est découpé en cinq tranches de 1.000 véhicules. Les marques françaises vont donc continuer à postuler pour les lots suivants.

la rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/