1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. L'appli Yuka scanne aliments et produits beauté
1 min de lecture

L'appli Yuka scanne aliments et produits beauté

Julie Chapon a créé Yuka, une application pour smartphone qui permet de scanner les produits alimentaires, mais aussi les produits de beauté, et vous indique ce qu'ils contiennent, et s'ils sont recommandés. Elle répond aux questions de Christophe Pacaud et de Jean-Baptiste Giraud, d'Economiematin.fr.

Yuka
Yuka
Crédit : Yuka
L'appli Yuka scanne aliments et produits beauté
06:05
Jean-Baptiste Giraud & Christophe Pacaud
En partenariat avec logo economie matin small

Du 25 février au 1er mars, le Mag de l'Eco reçoit tous les soirs des entrepreneuses françaises, finalistes du prix Business With Attitude 2019 organisé par Madame Figaro, prix dont RTL est partenaire.

Yuka compte aujourd'hui plus de 8 millions d'utilisateurs dans le monde. Cette application permet de scanner les produits alimentaires, mais aussi les produits de santé/beauté, en reconnaissant le code barre. L'appli indique ensuite ce qu'il y a dans le produit, et recommande ou non de l'acheter, mais propose aussi des alternatives. L'application est gratuite, mais Yuka est désormais à la recherche d'un modèle économique

"La monétisation de l'application est un gros sujet. C'est le business model cible que nous sommes en train de développer. Nous avons sorti une version premium payante avec des fonctionnalités supplémentaires sur Android, elle va sortir prochainement sur iOS. Cette application propose un mode hors ligne pour pouvoir scanner sans réseau, une barre de recherche d'un produit sans avoir à scanner, et l'accès à un historique illimité" explique Julie Chapon au micro de Christophe Pacaud et Jean-Baptiste Giraud, d'Economiematin.fr

"Au début, ça prend beaucoup de temps la première fois que l'on va utiliser l'application, on va scanner l'ensemble du rayon et de ses placards, mais cela a un côté assez addictif. Et puis au bout d'un moment, on finit par connaître les produits qui sont bons et ceux qu'il vaut mieux éviter. De manière plus ponctuelle, on va scanner de nouveaux produits. Et puis il y a des parents qui le font faire à leurs enfants !".

À lire aussi

Quant aux reproches qui ont été faits à Yuka, Julie Chapon les bats en brèche. "La méthode de notation est publique, on explique tout le détail. Pour les produits alimentaires, 60 % de la notation se base sur le Nutri-score validé par l'État, 30 % se repose sur la présence d'additifs, et 10 % sur la dimension biologique". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/