1 min de lecture Économie

Jacques-Antoine Granjon, portrait d’un patron iconoclaste

REPLAY - Le fondateur de site vente-privee.com, au look détonant, a remporté le prix de manager de l’année.

micro generique Éco Tassart Bénédicte Tassart
>
Jacques-Antoine Granjon, portrait d'un patron iconoclaste Crédit Image : Francois Mori/AP/SIPA | Crédit Média : Bénédicte Tassart | Durée : | Date : La page de l'émission
245 _TASSART
Bénédicte Tassart
et La rédaction numérique de RTL

Jacques-Antoine Granjon, le patron de vente-privee.com, a gagné le prix Ernst&Young de manager de l’année. À 54 ans, il garde un look détonant, avec jean troué, bague indienne au doigt et longue chevelure, une allure pas coutumière pour un patron. Un grand patron qui pèse trois milliards d’euros. Vente-privee.com, ce sont 3.800 salariés, 4,5 millions de personnes se connectent chaque jour dans le monde entier sur son site. L’année dernière, son chiffre d’affaires a grimpé de 50% grâce à l’acquisition de sites du même secteur, en Espagne, en Belgique ou en Suisse.

Jacques-Antoine Granjon, né à Marseille, se lance après son école de commerce parce qu’il ne supporte pas la hiérarchie. Au début d’Internet en 2001, il imagine cette plate-forme en ligne de déstockage d’articles de marques. Au départ, les marques rechignent, elles ont peur de salir leur image, les clients ne veulent pas laisser leur numéro de carte bancaire. Mais le succès ne tarde pas.

Ses colères sont célèbres, son amour de l’art aussi, il a racheté trois salles de spectacle, convaincu que le spectacle vivant c’est l’avenir. Aux jeunes qui veulent se lancer, il leur rappelle que le client est devenu le roi et qu’il a le magasin dans son smartphone.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Vente sur internet
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants