1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Il y a de l'or dans les petits pois Bonduelle
2 min de lecture

Il y a de l'or dans les petits pois Bonduelle

REPLAY - ÉDITO - Le groupe agroalimentaire Bonduelle affiche un chiffre d'affaires de près de 2 milliards d'euros. Grâce aux Russes et aux Américains qui, eux, mangent de plus en plus de légumes de notre marque nationale.

Bénédicte Tassart
Bénédicte Tassart
Il y a de l'or dans les petits pois Bonduelle
02:39
Il y a de l'or dans les petits pois Bonduelle
02:42
Bénédicte Tassart & Loïc Farge

Bonduelle casse la baraque. Le groupe agroalimentaire affiche 1,98 milliard d'euros de chiffre d'affaires. Soit une progression de plus de 4%. C'est un beau succès pour cette entreprise française née en 1853 dans le Nord, et dont la famille Bonduelle tient toujours les rênes. On en est à la sixième génération, la septième commence à arriver. L'entreprise gère 128.000 hectares de légumes dans une centaine de pays. Son secret, c'est de cultiver au plus près du consommateur. Bonduelle affiche son plus gros succès de l'année en Russie, malgré la dévaluation du rouble, une dévaluation de 20% qui l'empêche d'ailleurs d'afficher exactement ces deux milliards d'euros de chiffre d'affaires.

"En Russie Bonduelle, c'est le Coca-Cola du légume", clame fièrement le PDG Christophe Bonduelle. 100% des Russes connaissent la marque. L'embargo russe, qui dure depuis plus d'un an maintenant, n'a pas d'impact puisque les trois-quart des légumes sont cultivés là-bas.

Diversification du marché du légume

En Europe en revanche, la consommation stagne. Croissance zéro en France, où Bonduelle fait quand même encore un tiers de son chiffre d'affaires. Les relais de croissance ce sont donc la Russie, mais aussi l'Amérique du Nord. Bonduelle a racheté des marques, ouvert des usines, et ce n'est pas fini. Le PDG indique que toutes ses sites d'Amérique du Nord - États-Unis et Canada - sont saturés, et qu'il regarde maintenant les opportunités en Amérique centrale. Bonduelle a les moyens et cherche de nouvelles acquisitions.

Quand on dit Bonduelle ou Cassegrain qui est la marque haut de gamme du groupe, on pense encore à la boîte de petits pois traditionnelle ou à celle de haricots verts. Mais le marché du légume s'est beaucoup diversifié ces dernières années. Légumes vapeurs, à poëler, salades, snacking : tout ça ça marche bien. Il y a aussi le maïs. Mais là, Bonduelle n'a pas réussi son pari de racheter Géant Vert à l'Américain General Mills. Mais il reste le leader du maïs doux en conserve.

Le bloc notes

À lire aussi

Le Budget 2016 arrive en Conseil des ministres, avec entre 600 millions et un milliard d'euros de nouvelles dépenses annoncées récemment (aides au logement, agriculteurs, facultés, refugiés...). Mais avec quelles économies de l'autre côté ? C'est flou ! 

La note du jour

15 sur 20 à Jeff Bezos, le patron d'Amazon, qui a doublé sa fortune en un an seulement, à 47 milliards de dollars. Il est le quatrième Américain le plus riche, selon le dernier classement Forbes. Le premier c'est Bill Gates bien-sûr.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/