1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Hôtellerie : remis de la crise post-attentat, le secteur fait face à Airbnb
1 min de lecture

Hôtellerie : remis de la crise post-attentat, le secteur fait face à Airbnb

INVITÉE RTL - Le secteur hôtelier va mieux et est sorti de la zone de turbulences post-attentat de 2015-2016, comme le confirme Isabelle Rochelandet, présidente de Choice Hotels. Mais une nouvelle concurrence est apparue.

L'entrée d'un hôtel à Paris
L'entrée d'un hôtel à Paris
Crédit : AFP / Jacques Demarthon
Hôtellerie : remis de la crise post-attentat, le secteur fait face à Airbnb
04:48
Christophe Pacaud & Agnès Bonfillon

Choice Hotels, n'est pas une marque connue en tant que tel. Mais derrière ce nom se cachent Clarion, Comfort, une centaine d'hôtels en France. La crise du tourisme post-attentat, Isabelle Rochelandet, la présidente de Choice Hotel, l'a perçue. "Ça a été compliqué dans tous les secteurs. Ce sont des choses qu'on ne peut pas anticiper, il a fallu agir en réaction."

Pourtant, si la baisse du tourisme a été palpable d'une façon générale, il est difficile pour ne pas dire impossible de quantifier les pertes. "Le secteur a redémarré en 2017 pour tout le monde", explique la présidence de Choice Hotels. "Mais en 2016, en dépit d'une année difficile pour la région parisienne et la Côte d'Azur suite à l'attentat de Nice, le sud-ouest et l'ouest ont très bien fonctionné. Les règles ne sont jamais les mêmes pour tout le monde selon les secteurs et les régions."

Croissance d'Airbnb

Le secteur des hôtels trois étoiles a le mieux résisté, quand, à l'inverse, les clients délaissaient les offres plus onéreuses. C'est d'ailleurs à cette période qu'Airbnb a grignoté de plus en plus de parts de marché. "Peut-être pour des raisons de sécurité, les gens se sentent peut-être plus en confiance dans un logement que dans un hôtel." Les hôtels ont répondu à la crainte avec "un grand nombre de mesures prises pour rassurer le client." Mais cette fuite des hôtels vers les plateformes de mise en location de logements privatifs inquiète malgré tout Isabelle Rochelandet. " On n'est pas contre la concurrence. Le problème de Airbnb c'est juste qu'on joue avec des armes qui ne sont pas égales." 

Face à la grogne du secteur hôtelier, des communes telles que Paris souhaitent juguler l'offre de logements sur le site Airbnb.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/