1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Fusion Areva-EDF : "toutes les hypothèses sont sur la table" pour Royal
1 min de lecture

Fusion Areva-EDF : "toutes les hypothèses sont sur la table" pour Royal

Après une perte record de près de 5 milliards de dollars, le gouvernement se penche sur le cas de la société Areva.

Ségolène Royal lors d'une conférence de presse, le 4 février 2015, à Paris (archives).
Ségolène Royal lors d'une conférence de presse, le 4 février 2015, à Paris (archives).
Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Les groupes EDF et Areva vont-ils fusionner ? Pour Ségolène Royal rien n'est exclu dans le dossier du rapprochement entre les deux groupes. "Rapprochement, convergence, bien sûr. Fusion, peut-être, toutes les hypothèses sont sur la table", a répondu ce lundi 9 mars la ministre de l'Écologie, du Développement et de l'Énergie sur BFMTV/RMC, à la question de savoir si une fusion publics était possible. "Toutes les hypothèses sont actuellement regardées pour voir (...) où est l'intérêt de notre pays", a-t-elle ajouté.

Après l'annonce d'Areva d'une perte nette record de près de 5 milliards d'euros et un plan d'économies d'un milliard pour tenter de restaurer sa compétitivité la semaine dernière, e président François Hollande avait  demandé aux dirigeants d'Areva et d'EDF de travailler à un "rapprochement" des deux groupes publics, sans préciser selon quelles modalités. Le ministre de l'Économie, Emmanuel Macron, avait auparavant estimé que la "refonte" du partenariat entre les deux groupes pourrait aller "jusqu'à un rapprochement, y compris capitalistique".

Les actions en baisse

Areva a déclaré ne faire aucun commentaire sur ce sujet, tandis qu'EDF n'était pas joignable dans l'immédiat. Les actions des deux groupes réagissaient négativement lundi. Vers 12h50, le titre EDF abandonnait 3,8% à 22,04 euros, soit la plus forte baisse de l'indice CAC 40. Sur les cinq dernières séances, l'action EDF perd plus de 10%. L'action Areva baissait de son côté de 1,36% à 9,16 euros.

"L'intérêt de notre pays, c'est de structurer des champions dans le domaine de l'énergie
, car je vous rappelle qu'EDF et Areva ne font pas seulement dans l'énergie nucléaire mais aussi s'investissent puissamment dans les énergies renouvelables", a également déclaré Ségolène Royal. "Je veux que les entreprises industrielles françaises qui ont été à l'avant-garde de la mutation énergétique le restent et même puissent conquérir des parts de marché pour créer des emplois en France", a-t-elle ajouté.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/