1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Euro 2016 : 4K ou Full HD, plat ou incurvé... 5 clés pour choisir son écran de télévision
6 min de lecture

Euro 2016 : 4K ou Full HD, plat ou incurvé... 5 clés pour choisir son écran de télévision

ÉCLAIRAGE - À l'approche du coup d'envoi de l'Euro, les fabricants rivalisent d'annonces portant haut les mérites de leurs produits à la faveur d'une foule de critères technologiques entre lesquels il n'est pas toujours évident de s'y retrouver.

Regarder un match de football à la télévision (illustration)
Regarder un match de football à la télévision (illustration)
Crédit : iStock
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Les événements sportifs ont toujours eu un réel impact sur les ventes de téléviseurs et l'Euro 2016 ne déroge pas à la règle. En baisse depuis 2011 dans l'Hexagone, le marché des écrans de télévision a connu un regain de forme au début de l'année avec le passage à la TNT HD le 5 avril. Pour l'occasion, les Français ont essentiellement renouvelé leurs écrans secondaires, dans les chambres, les salles à manger et au sein de leurs résidences saisonnières, avec des écrans de petite taille de moins de 40 pouces. 

Avec l'enchaînement Euro (du 10 juin au 10 juillet), Tour de France (du 2 au 24 juillet) et Jeux olympiques (du 5 au 21 août), la tendance devrait se maintenir jusqu'à la fin du deuxième trimestre. Au total, environ 6 millions de téléviseurs devraient être vendus en France cette année, contre 5,1 millions l'année dernière, selon GFK. Au mois de mai, les principaux fabricants ont observé une hausse des ventes de plus de 40% par rapport à la même période l'an passé.

Pour soutenir ce mouvement à l'approche du coup d'envoi de l'Euro, les fabricants rivalisent de promotions et d'annonces portant haut les mérites de leurs produits à la faveur d'une foule de critères technologiques au détour desquels il n'est pas forcément évident de s'y retrouver pour les consommateurs. Éléments de compréhension avec des professionnels du secteur afin d'y voir plus clair dans la dernière ligne droite.

La rédaction vous recommande

1 - Faut-il craquer pour l'Ultra HD ?

On retrouve en vedette les écrans ultra haute-définition, aussi appelés écrans 4K. Ils offrent une précision d'image inégalée (3.840 X 2.160 pixels) avec quatre fois plus de détails qu'un téléviseur HD (1.920 X 1.080 pixels). Au-delà de 49 pouces, quasiment tous les téléviseurs sont estampillés UHD. Mais à une semaine de l'Euro, peu de contenus sont proposés dans ce format. Sur les cinquante et une rencontres de la compétition, seulement huit (le match d'ouverture et tous les matches à partir des quarts de finale) seront diffusées avec cette qualité d'image. Pour un profiter, il faut être abonné à Orange, disposer de la dernière Livebox assortie d'un abonnement à 42,99 euros par mois et être équipé de la fibre. 

À lire aussi

À défaut de contenus diffusés en 4K, "un téléviseur Ultra HD va "upscaler" les programmes afin de les afficher dans une résolution supérieure avec un meilleur rendu qu'en Full HD", promet Aurélie Devallet, chef de produit TV chez Panasonic. Le gain ne saute pas toujours aux yeux. Mais mieux vaut miser sur l'UHD. "Un consommateur garde en moyenne un nouveau téléviseur sept ans et de plus en plus de programmes vont être proposés dans ce format dans les prochaines années", observe Aurélie Devallet. "De toute façon, vous n'avez pas le choix : un téléviseur de qualité est forcément UHD aujourd'hui et bénéficie de meilleures performances globales", précise François Palemon de l'UFC-Que Choisir.

2 - Quelle taille d'écran ?

Selon l'institut GFK, la taille moyenne des téléviseurs vendus en 2015 s'établissait à 37 pouces, soit 94 cm. Cette diagonale devrait s'allonger cette année avec la baisse de prix des écrans Full HD et la généralisation des écrans Ultra HD. "Les consommateurs profitent de leur changement de téléviseur pour passer à une taille d'écran plus grande. Les designs se sont beaucoup allongés. Les cadres sont de plus en plus fins. La résolution Ultra HD est beaucoup plus détaillée et ne nécessite pas d'avoir un salon aussi grand qu'avant. On divise par deux la distance de visionnage et on peut facilement augmenter la taille de l'écran sans changer de place le canapé", explique Agnès Vaffier, chef de produit senior TV chez LG. 

Samsung propose un affichage SUHD sur la quasi totalité de ses derniers téléviseurs
Samsung propose un affichage SUHD sur la quasi totalité de ses derniers téléviseurs
Crédit : AFP

3 - LED ou OLED ?

Pour l'heure, le LED équipe la quasi totalité des écrans du marché avec son système de rétroéclairage composé de néons. Il offre un rendu d'image plus lumineux et est plus abordable. Les prix vont de quelques centaines d'euros pour des écrans Full HD à plus de 3.000 euros pour des modèles UHD de plus de 55 pouces. Spécialité de LG, l'OLED offre des noirs plus profonds, un meilleur contraste et un plus large nuancier de couleurs. Mais les prix sont plus élevés, de 2.000 euros pour un Full HD jusqu'à 8.000 euros en UHD.

"Si l'usage principal est de regarder des films dans le noir, l'OLED peut être avantageux. Pour visionner du sport dans une pièce éclairée, la différence sera peu visible", indique Patrick Moncet, chez produit TV chez Sony. "Pour un public orienté sport, l’importance est le rapport entre la taille d’écran et le prix. Sur un 58 pouces à 1.500 euros, on est sur un bon ratio. Sur de l'OLED, le prix grimpe à 3.500 euros en 55 pouces", tranche Aurélie Devallet de Panasonic.

"L'OLED est une question de goût. Tous les OLED testés obtiennent de très bons résultats. Le problème est plutôt d'investir des milliards dans des usines pour une amélioration qui plaira à quelques personnes seulement. Car les gens sont capables de se contenter d'une image assez moyenne en général", explique François Palemon de l'UFC-Que Choisir.

LG propose des écrans OLED en Full HD et UHD
LG propose des écrans OLED en Full HD et UHD
Crédit : LG

4 - Incurvé ou plat ?

Les écrans incurvés présentent l'avantage d'être plus immersifs. Ils sont surtout recommandés pour le cinéma. "Mais pour un effet réel, il faut une diagonale d'au moins 65 pouces. Sur 50 ou 55 pouces, il est quasi nul", estime Patrick Moncet de Sony. "En terme de qualité d'image, ça n'apporte pas grand chose. C'est surtout du domaine du design", ajoute François Palemon, ingénieur et rédacteur technique à l'UFC-Que Choisir. 

Les écrans incurvés ont également l'inconvénient de déformer légèrement les lignes droites. "Sur le foot où l’image se déplace sur tout l’écran c’est moins gênant. Mais pour le tennis, certains vont vraiment préférer un écran plat car légère distorsion des lignes de fond de court", explique Agnès Vaffier de LG. Pour le sport, privilégiez l'écran plat. 

Chez Panosonic, on estime que les fonctions connectées ne seront pas un critère majeur dans l'achat de téléviseurs avant l'Euro 2016
Chez Panosonic, on estime que les fonctions connectées ne seront pas un critère majeur dans l'achat de téléviseurs avant l'Euro 2016
Crédit : AFP

5 - Smart TV ?

Toutes les téléviseurs affichés en magasin proposent désormais des fonctions "smart TV". Ils sont connectés à Internet et offrent des services de VOD ainsi que des applications et des fonctions interactives. Samsung propose par exemple un mode sport permettant d'enregistrer un match en temps réel et de "mettre en pause la rencontre afin de juger d'un hors-jeu en zoomant dans l'image ou de revenir en arrière pour revoir une action. Et si un ami vous rejoint à la mi-temps, on peut demander au téléviseur de générer un résumé des 45 premières minutes. Les actions principales sont alors repérées en fonction du niveau du son du public et des commentateurs", explique Jérôme Neiss, chef de produit TV chez Samsung. 

Plusieurs fabricants brandissent également l'argument d'un partenariat avec BeIn Sport Connect afin de profiter de l'intégralité des rencontres de l'Euro sur son mobile avec la possibilité de les projeter sur son téléviseur via une liaison WiFi. Chez Panasonic, on estime en revanche que les fonctions connectées ne seront pas un critère d'achat important pour les consommateurs. "La partie connectée viendra en second plan car la majorité du contenu de l'Euro sera disponible en direct et, qu'en France, la moitié des foyers accède au contenu télévisuel via une box Internet, qui fait alors le travail de la télévision connectée", explique Aurélie Devallet.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

pub
pub
pub
pub
En Direct
/